Et si les Japonais étaient des gens normaux ?!

Aala 19 janvier 2016 1
Et si les Japonais étaient des gens normaux ?!

Les Japonais seraient des gens respectueux en toutes situations et parfait en toutes occasions, mais en parallèle ils seraient déjantés et pervers à souhait. Mais est-ce là la réalité ? Les Japonais sont-ils si uniques que cela ?

Chaque jour, ou presque, on peut voir passer de nombreuses « informations » et autres contenus sur le Japon et les Japonais et ce que l’on voit régulièrement revenir sont deux discours assez paradoxaux :

  • Les Japonais sont extrêmement respectueux et parfait en tout points
  • Les Japonais sont fous et pervers à souhait

Je résume brièvement là ce que l’on peut voir passer, au travers de ces deux discours, mais c’est bien là la teneur de leurs messages. Mais sommes-nous là face à la réalité du Japon et des Japonais ? Sont-ils si uniques que cela et différents par rapport aux habitants des autres pays du monde ?

WTF Japon, l’abus pour faire le buzz

Il semblerait que les Japonais fassent de la cuisine avec des préservatifs, mangent du curry au caca, se baladent dans les rues avec des parapluies montrant les dessous d’une jeune écolière, … j’en passe et des meilleurs. A lire certains contenus, certaines pseudos-informations, et la façon dont elles sont rédigées, on peut facilement penser que les Japonais sont complètement barrés et sans limite. C’est du contenu que l’on appelle le « WTF Japon » !

Mais, ce que ces pseudos-informations oublient de pointer du doigt c’est que ce genres de phénomènes ne sont que des épiphénomènes et rien de plus, à savoir qu’ils ne concernent qu’une poignée de personnes au Japon sans plus. Le pays du Soleil-Levant a une population globale de 127 Millions d’habitants, soit près de deux fois la population française et rien qu’en se basant sur ce fait il est normal d’y voir un peu plus de « dérives » de la sorte qu’en France.

Ce qu’il y a de bien, pour certains, avec ce que l’on appelle communément le « WTF Japon » c’est que cela est vendeur. Ainsi, des sites Internet, dans toutes les langues, se sont spécialisés dans ce contenu pour faire du Buzz et augmenter le nombre de clics, un peu comme les magazines tels que Closer ou Voici, dans le monde de People. Ces sites ne se préoccupent plus du tout de la véracité de l’information ou bien encore de l’image véhiculée, ils ne sont là que pour faire du clic et encore plus de clics, car seul le chiffre compte. Ils baseront leur stratégie sur des titres racoleurs accompagnés d’images plus racoleuses et attendront tranquillement le buzz. Et c’est ainsi que se propage une information faisant croire que les Japonais sont fous : parce que ça fait vendre.

Le problème n’est pas tant de faire circuler ce genre d’informations mais plus de globaliser toute une population de 127 Millions avec des images négatives, telles que celles citées plus haut.

Prenons un exemple simple pour étayer ce que j’avance là : vous avez été nombreux à voir circuler cette vidéo d’une émission de télé japonaise où un homme essaye de chanter une chanson en Karaoke tandis qu’une jeune et ravissante japonaise le branle, le but étant de terminer la chanson sans éjaculer. Cette vidéo a été propagée massivement donnant l’impression que tous les Japonais raffolaient de ce genre de contenu et que tout le monde regardait cela au pays du Soleil-Levant ! Mais vous êtes vous demandé si c’était le cas ? Personne n’a dit sur quelle chaîne de télé a été diffusée cette émission, à quelle heure elle a été diffusée, combien de personnes l’avaient regardé et surtout combien de personnes ont aimé cette émission ? Si l’on se posait ces questions on se rendrait vite compte que cette émission n’a pas été visionnée par un grand nombre de téléspectateurs au Japon et qu’on est très loin des standards des émissions de télé japonaises. Mais pourquoi personne ne vous donnera ce genre d’informations ? Tout simplement parce que ce ne serait plus vendeur, parce qu’il faut faire croire que c’est la normalité au Japon et continuer à faire croire que toutes les folies sont possible dans ce pays dans le seul but de faire du chiffre.

Autre point intéressant à soulever ici : il est plus facile de critiquer la différence du voisin ! Beaucoup ont tendance à oublier que tous les peuples du monde n’ont pas les mêmes visions de la vie et des choses et dès qu’ils voient une différence ils la pointent comme étant quelque chose d’étrange, de ridicule, d’absurde, … sans un minimum d’analyse et de réflexion permettant de savoir le pourquoi du comment. Ainsi, à cause de ceci le « WTF Japon » à tendance à se propager encore plus vite et donne encore plus, non pas une mauvaise image des Japonais mais plutôt, une image erronée, incomplète. Il est tellement plus facile de dire que les gens habitants dans un pays à 10.000 km de chez soit sont fous, dérangés, bizarres, étranges, … tout simplement parce qu’ils ont des habitudes différentes des siennes, plutôt que d’essayer de comprendre ce qui fait ces différences culturelles.

Pendant ce temps-là on oublie qu’en France Jordy, un enfant de quatre ans, remplissait des salles de concerts pour l’entendre chanter une chanson « d’un autre genre », que des millions de personnes s’agglutinent devant leurs écrans de télés pour regarder « La ferme célébrités » ou bien encore « Secret Story », que certaines personnes vont visiter la Fistinière en Bretagne pour un « séjour d’un autre genre » , … j’en passe et des meilleurs. Il est plus facile de traiter son voisin de fou que de regarder ce qui se passe chez soit, tout ça parce qu’il agit différemment.

Au final on n’a pas le droit à du « WTF France » mais à du « WTF Japon » parce que c’est vendeur et c’est tellement plus facile de penser que tous les Japonais sont fous et d’en oublier que chez soit aussi il y a des minorités qui ont des comportements que chacun pourrait interpréter comme étant fous ! C’est réducteur et irrespectueux envers la « différence ».

Le souci ici n’est pas tant le « WTF Japon » mais plutôt son utilisation par certains. Mettre en avant des choses ou phénomènes insolites c’est bien, mais ne faire que du « WTF Japon » avec une volonté de généraliser certains comportements à toute la population japonaise c’est limite.

Les Japonais respectueux ? Toujours ?

Autre image, autre légende urbaine qui circule massivement sur le Japon et les Japonais : ce peuple serait le plus respectueux du monde, avec un niveau inégalé en toute situation. Les Japonais seraient toujours polis, respectueux et ne feraient jamais un pas de travers, ils seraient parfait en tout point ! Si l’être humain parfait existait il serait forcément Japonais, à n’en pas douter si l’on se fie à cette légende urbaine qui traine un peu de partout.

Disons le de suite : le respect au Japon est un aspect important car c’est une population qui fait en sorte que le groupe fonctionne bien. Mais, disons-le de suite aussi : les Japonais ne sont pas toujours respectueux de toutes les règles en tous point ou bien des autre. Attention, je ne parle pas de tous les Japonais mais plus de comportements en particuliers.

Plus vous passez de temps au Japon, plus vous côtoyez de Japonais et plus vous avez d’interactions et de curiosité et plus vous vous rendrez compte qu’il y a de nombreuses situations où le manque de respect au Japon peut facilement prendre place, comme dans n’importe quel autre pays au monde, et pour imager tout cela voici quelques exemples concrets et vérifiables :

  • Le train zone de non-droit : pendant le rush il n’est pas rare de voir nombre de Japonais pousser les autres passagers, parfois de manière violente, pour monter dans le train. Jouer du coude ou de l’épaule est monnaie courante et peut parfois faire mal
  • Les places handicapés, pas toujours pour les handicapés : vous êtes handicapé ? Vous êtes enceinte ? Vous avez un enfant en bas âge ? Cela tombe bien, dans les transports en communs il y a des places qui vous sont réservées et signalées. Malheureusement il n’est pas rare de les voir être littéralement squattées par des Salarymen ou de jeunes Japonaises scotchées à leurs téléphones portables. Et la technique infaillible pour faire semblant de ne pas vous avoir vu : faire semblant de dormir lorsque vous montez dans le train ou bus.
  • Les zones de commentaires, zones de défouloirs : allez faire un tour sur certains sites Internet en japonais et amusez-vous à lire des commentaires en japonais. L’insulte, le dénigrement, le manque de respect y sont parfois légion, comme dans nombre de sites dans tous les pays du monde.
  • Les harceleurs : gentils dans un premier temps, dès qu’ils vont tomber face à une fille étrangère qui leurs plait, ils ne vont plus la lâcher, certains n’hésitant pas à la suivre jusque chez elle, laisser des lettres dans sa boîte aux lettres, l’appeler sans cesse, …
  • En vélo on ne respecte pas la loi : pédaler en téléphonant ou en tenant son parapluie, faire du vélo côte-à-côte avec d’autres cyclistes en monopolisant le trottoir, rouler sur les trottoirs, … Elles sont nombreuses les lois que les cyclistes Japonais ne respectent pas

Prenons un exemple concret : la coupe du monde football 2014 au Brésil. Rapidement, quelques photos font le buzz et on y voit à chaque fois un Japonais un sac en poubelle à la main et semblant ramasser des déchets. Ces quelques clichés ont fait le tour du monde et rapidement on pouvait lire des articles et légendes disant que tous les Japonais étaient respectueux, nettoyaient le stade. On entrait là dans l’exagération habituelle consistant à gonfler une action isolée pour la généraliser en faveur du « respect des Japonais ». D’un Japonais ramassant ses propres déchets au stade on est passé à tous les spectateurs Japonais nettoyant l’intégralité du stade, alors que ça n’a jamais été le cas. Mieux encore, ça été poussé tellement loin qu’a été mis en avant le fait que les membres de l’équipe de football du Japon saluaient ses supporters à la fin des matchs, comme si les autres équipes ne le faisaient jamais. On voit clairement qu’il y a une faculté à amplifier positivement un comportement isolé pour en faire le comportement normalisé de toute une population alors que ce n’est pas toujours le cas, et si vous n’êtes pas convaincu allez donc à un évènement sportif, un concert ou tout autre grand évènement au Japon et regardez les déchets au sol, un peu n’importe où, et personne qui ne les ramassent.

Les Japonais sont des êtres humains normaux !

Le but de cet article n’est pas de défendre les Japonais ou bien de les critiquer mais plus de remettre certaines réalités en évidence : non les Japonais ne sont pas tous fous et non tous les Japonais ne sont pas toujours respectueux !

Que vous le vouliez ou non, les Japonais ne sont que des êtres humains et ils ne sont pas doté de pouvoirs surhumain qui feraient d’eux des personnes toujours respectueuses ou bien des pervers sans limite aucune. Non, les Japonais sont juste différents de nous, rien de plus et la différence ne fait pas la folie ou la perfection, bien au contraire. La différence devrait faire naitre la curiosité plus que l’idolâtrassions ou le mépris et la volonté de tourner au ridicule.

Depuis que je vis au Japon je vois au quotidien que les Japonais ne sont que des gens normaux comme vous et moi. Ils vont faire leurs courses normalement, se réunissent entre voisins, font du commérage, se plaignent de leurs patrons tyranniques, insultent les gens qui les agacent, ils leur arrivent de ne pas respecter certaines lois et de n’en faire qu’à leur tête. Tout comme ils leur arrivent d’être respectueux, de respecter leurs voisins ou collègues et de venir en aide à un inconnu.

Non, les Japonais ne sont pas des fous ou des pervers et Non les Japonais ne sont pas toujours respectueux. Les Japonais ne sont que des êtres humains, certes différents de nous, mais des êtres humains avec des émotions, des envies, des qualités et des défauts et ils ne sont pas nécessairement meilleurs ou pires que n’importe quel autre peuple.

One Comment »

  1. Izanami 25 février 2016 at 13 h 24 min - Reply

    J’ai adoré cet article qui remet les pendules à l’heure, merci !

Leave A Response »