J’ai mangé du Fugu sauvage et d’élevage… et je ne suis pas mort !!!

Aala 4 décembre 2012 38
J’ai mangé du Fugu sauvage et d’élevage… et je ne suis pas mort !!!

J’ai expérimenté le Fugu sauvage et le Fugu d’élevage, ce fameux poisson contenant du poison et pouvant vous tuer si il a été mal préparé. Ce fût une expérience originale et chère.

Vendredi dernier, je me suis rendu dans un restaurant à Kagurazaka – Tokyo, afin d’y déguster le Fugu, ce poisson pouvant être mortel. Je dis bien le déguster et non pas le manger. En lisant mon article vous comprendrez mieux pourquoi.

Le fugu : c’est quoi ?

Le fugu, est un poisson qui peut prendre une forme arrondie, en ingurgitant une forte quantité d’eau, lorsqu’il se sent menacé. Cette action lui a valu le surnom de « poisson globe ». Il est présent dans les mers au Japon et est essentiellement pêché à Shimonoseki. Le fugu est un poisson contenant un poison appelé tétrodotoxine. Pour ce poison, il n’existe aucun antidote, et une ingestion de ce dernier entraîne la mort sous 4 à 6 heures. Il est contenu dans la peau, le foie, les intestins et les gonades du Fugu, notamment. Toutefois, cela est valable uniquement pour le Fugu sauvage, celui d’élevage ne contenant pas de poison.

Il est cuisiné au Japon, par des chefs disposant d’une licence décernée par le gouvernement, afin de prévenir tout risque de mort. Si une personne veut vendre du Fugu, elle se doit de détenir cette licence, ou au moins de le faire préparer exclusivement par une personne qui la détient.

J’ai mangé le Fugu dans un restaurant à Kagurazaka

En cherchant où manger, et surtout quoi manger, ma curiosité s’est portée sur un restaurant de poissons à Kagurazaka, disposant d’un aquarium à son entrée. En me rapprochant, j’ai constaté qu’il s’agissait d’un restaurant de Fugu. N’ayant, jusque-là, jamais essayé ce poisson, si célèbre, je me suis décidé à franchir le pas.

Fugu nabe

Une fois installé à ma table, en bonne compagnie, nous avons commandé du Fugu sous toute ses formes :

  • Sushi de Fugu d’élevage

  • Nabe de Fugu d’élevage

  • Fugu d’élevage en barbecue

  • Fugu sauvage frit

  • Plus des accompagnements : risotto, glace, thé, jus de fruit.

Fugu bbq

The bill

Étant à 2, nous avons pût bien nous rassasier et profiter de l’ambiance bien calme de ce restaurant, malgré le fait qu’il soit plein. Puis, à la fin, est venue l’addition, et là nous avons constaté que ce met n’est pas si abordable que cela. En effet, le prix était de 13940 Yen pour 2 personnes. Et encore, ce n’est pas très élevé car nous avons, majoritairement mangé des Fugu d’élevage. Si nous avions mangé plus de Fugu sauvage, l’addition aurait-été bien plus élevée. A titre d’exemple, 4 petits morceaux de Fugu sauvage frit nous ont coûté 2480 Yen. Cela est certainement dû à la préparation de ce met si différent.

Wild fugu

Le fugu : quel est son goût ?

Voila une question que beaucoup de personnes se posent. C’est un poisson au goût fade, voir inexistant. Mais sa texture est bien particulière. Il est difficile de la décrire, mais je dirais qu’elle est un peu élastique, tout en étant assez facile à manger. D’ailleurs, pour donner un peu plus de goût à ce poisson si particulier, il est mangé trempé dans un mélange de sauce soja, une sorte de citron vert et ciboulette (ou bien d’autres mélanges, selon vos goûts et les plats).

Fugu sushi

Le Fugu d’élevage n’avait vraiment aucun goût en particulier. En ce qui concerne le Fugu sauvage, que j’ai mangé frit, je le trouvais un peu plus savoureux. Mais il m’est difficile de comparer, car chaque portion de Fugu que j’ai mangé était faite dans un mode de cuisson différent (en soupe, cru ou bien encore frit).

Wild fugu

Je pense, que ce qui attire dans la consommation du Fugu, en plus de sa texture particulière, c’est tout le côté folklorique entourant sa préparation et cette petite sensation de risque (même si elle est quasiment inexistante) que l’on prend en le mangeant.

Si vous aussi vous voulez manger du Fugu au Japon, sans vous ruiner, vous pouvez expérimenter cela en passant par le site Japanican.com et y réserver un tour spécial à des tarifs vraiment abordables.

Voila donc, en ce qui concerne ma première expérience de Fugu. Ce fût la première, et ce ne sera pas la dernière. Et vous, avez-vous déjà expérimenté le Fugu ? Ou bien voudriez-vous l’essayer ?

38 Comments »

  1. David 4 décembre 2012 at 14 h 36 min - Reply

    J’ai mangé du fugu deux fois, les deux fois en karaage.
    J’aime vraiment beaucoup – à la fois le goût (très subtil) et la texture (que je décrirais comme un mélange de lapin et d’alligator, même si ça ne parlera pas à grand monde).
    Mais à chaque fois, difficile de vraiment l’apprécier, car à chaque fois, cette espèce de petite peur irrationnelle vient se faufiler. Alors que j’ai sérieusement plus de chances de mourir en m’étouffant avec l’arête d’une bonne vieille dorade qu’en mangeant du fugu.

    • tunimaal 4 décembre 2012 at 15 h 10 min - Reply

      J’avoue que la texture d’alligator ne me parle pas vraiment. Et oui, le goût est très subtil en soit.

      Et pour la petite peur irrationnelle je te rejoins tout à fait. Même si il est quasi impossible d’en mourir, il suffit d’une mauvaise préparation pour y succomber. Mais bon, cela reste extrêmement rare.

  2. Martin 6 décembre 2012 at 13 h 39 min - Reply

    Sympa :) Mais du coup quel interet a payer cher pour un poisson au gout fade? le gout du frisson? Les oligoelements? A bientôt :)

    • tunimaal 9 décembre 2012 at 5 h 03 min - Reply

      Il y à la texture qui est différente en soit, mais aussi ses accompagnements qui en relève le goût. Enfin, et surtout, je pense que le folklore, surtout pour les étrangers, y joue pour beaucoup.

  3. Leslie 6 décembre 2012 at 17 h 29 min - Reply

    Bref, c’est surtout pour l’expérience plutôt que pour le goût! N’empêche, c’est tellement mythique, c’est un must do au Japon je trouve!

    • tunimaal 9 décembre 2012 at 5 h 02 min - Reply

      Oui, je pense que c’est un « must-do », de mon avis, vu les pseudo-légendes qui peuvent entourer ce poisson 😉

  4. apachai 7 décembre 2012 at 6 h 59 min - Reply

    bonjour,

    mmmm perso poisseux comme je suis je tenterai pas le truc lol. Mais chapeau a ceux qui ont joué avec la mort pour pour un bout de poisson lol.

    • tunimaal 9 décembre 2012 at 5 h 00 min - Reply

      Franchement, vu comment c’est préparé et contrôlé, tu ne joue pas réellement avec la mort au final, loin de là… Même si une erreur est toujours possible en soit.

  5. Thomas 11 décembre 2012 at 9 h 34 min - Reply

    Je sais pas si j’aurai pu en avaler une bouchée. Franchement « risqué sa vie » juste pour goûter un poisson et finalement se retrouver avec du poison (ok je sors)

    Tu t’es senti comment avant de le goûter? Et après la facture? 😀

    • tunimaal 16 décembre 2012 at 13 h 42 min - Reply

      Franchement, j’étais plus excité qu’autre chose au début…. Puis est arrivée la note et là j’ai « faillis en mourir » haha

  6. laurent 13 décembre 2012 at 12 h 04 min - Reply

    Oups, merci d’avoir fait l’expérience pour nous. Puisque tu dis que ça n’a pas un goût extraordinaire, alors je n’aurais pas du scrupule à ne pas tenter l’expérience.
    Pour ce qui est du crocodile, j’ai testé en pierrade. C’est entre le poulet et le porc, donc en fait c’est surtout les sauces qui donnent du goût;

    • tunimaal 16 décembre 2012 at 13 h 44 min - Reply

      Mais si, il faut absolument que tu goûtes 😉

      Merci pour le retour concernant le crocodile.

  7. Béné 15 décembre 2012 at 8 h 36 min - Reply

    Déjà testé en 2006 (frit) et le week-end dernier (sashimi). J’ai préféré en sashimi, légèrement plus savoureux.

    • tunimaal 16 décembre 2012 at 13 h 45 min - Reply

      Merci beaucoup pour ton retour 😉 Perso je l’ai aimé dans les deux préparations.

  8. Haydée 26 décembre 2012 at 23 h 38 min - Reply

    Tu regardes le prix d’un restaurant qu’après avoir consommé ? :)
    Est-ce le prix moyen du fugu ou ce restaurant est cher pour le Japon ?

    • tunimaal 10 mars 2013 at 4 h 17 min - Reply

      Non, j’ai regardé le prix avant bien sûr, mais cela fait toujours mal de le voir écrit sur une feuille à la fin 😉

      C’est les prix d’entrée de gamme, de restaurants « accessible » au plus grand nombre.

  9. Phala 3 janvier 2013 at 2 h 34 min - Reply

    Salut Aala,

    Juste de passage sur ton blog pour te souhaiter une bonne annee 2013.

    Pleins de succes.

    @+
    Phala

    • tunimaal 10 mars 2013 at 4 h 18 min - Reply

      Salut Phala,

      désolé pour le retard dans la réponse. Merci et toi aussi je te souhaite plein de bonnes choses 😉

  10. Aurélien 4 janvier 2013 at 22 h 33 min - Reply

    Même si j’arrive à passer le cap et franchir la porte d’un resto vendant du fugu, je pense qu’au moment de manger, je bloquerai.

    Même si le risque est dérisoire, c’est tout de même étonnant le fait de prendre le risque pour, pardonnez moi, manger un simple morceau de poisson…

    • tunimaal 10 mars 2013 at 4 h 19 min - Reply

      Je comprends ton point de vue, mais tu prends pas du tout de risque avec celui d’élevage. Et le risque est quasi nul avec le sauvage 😉

  11. Adil 17 janvier 2013 at 15 h 27 min - Reply

    Au début, j’étais assez chaud pour en manger apres j ai vu le pris de ta facture pour un gout presque inexistant … hum no thanks!

    • tunimaal 10 mars 2013 at 4 h 20 min - Reply

      Oui le prix peut refroidir, c’est le coût de cette expérience unique haha

  12. Inconnu 22 janvier 2013 at 8 h 28 min - Reply

    ça fait partie des expériences à tester lors d’un voyage au Japon, car cela n’existe à ma connaissance qu’au Japon!

    • tunimaal 10 mars 2013 at 4 h 21 min - Reply

      Oui c’est clair 😉

  13. Clem 25 janvier 2013 at 9 h 32 min - Reply

    La chair n’a pas de goût, donc pas très intéressant, par contre les Japonais raffolent des ovaires.. Pour comparaison ça rassemble à la cervelle de bœuf, c’est crémeux et un goût très délicat. Attention au prix empoisonné ..

    • tunimaal 10 mars 2013 at 4 h 22 min - Reply

      Hum, intéressant ça. il faut que je teste haha

  14. Anonyme de Rome 25 janvier 2013 at 22 h 17 min - Reply

    Les spécialités asiatiques ne doivent pas etre si mauvaises vu qu’ils vivent beaucoup plus longtemps que nous européens ! Mais bon faut avouer que c’est peu appétissant quand même lol

    • tunimaal 10 mars 2013 at 4 h 23 min - Reply

      Franchement, c’est plus appétissant qu’il n’y paraît.

  15. shiro 10 mars 2013 at 11 h 53 min - Reply

    salut tu mets plus de new info?

    • tunimaal 11 mars 2013 at 15 h 19 min - Reply

      Si quand je peux.

  16. Aurélie 15 mars 2013 at 10 h 35 min - Reply

    Hmm, un peu risqué quand même tout ça, mais bon c’est quand même à faire une fois, en espérant que ce ne sera pas la dernière ^^

    • tunimaal 15 mars 2013 at 13 h 13 min - Reply

      Bonjour Aurélie,

      pas si risqué que cela au final, surtout pour ceux d’élevage. Après c’est vraiment à faire 😉

  17. Eydna 25 mars 2013 at 22 h 40 min - Reply

    J’avais entendu dire que les gens le mangent principalement parceque c’est dangereux… pas par goût ^^
    tu as été bien courageux, j’ai toujours eu envie de le faire (par contre je ne savais pas la différene entre ceux d’élevage et les sauvages ! à mon rpochain séjour j’esaierais … peut être !! ^^)

    • tunimaal 26 mars 2013 at 14 h 57 min - Reply

      Oui c’est plus comme « un jeu » je pense…. Après je ne suis pas « courageux » car c’est quasiment sans risque.

      La différence entre celui d’élevage et celui sauvage est que le sauvage contient du poison tandis que celui d’élevage n’en contient pas.

  18. Benichou 9 avril 2013 at 8 h 39 min - Reply

    Bien joué… Je n’ai encore jamais osé… mon intestin est trop fragile!

    • tunimaal 9 avril 2013 at 10 h 13 min - Reply

      Salut Benichou, dommage c’est une expérience sympa 😉

  19. Punky-Fee 3 juin 2013 at 16 h 46 min - Reply

    Ah ben tiens justement, j’étais en cours de géographie toute à l’heure et on « étudiais » le Japon (oui j’aime pas le fait qu’on étudie ce pays à la fin de l’année parce que le cours se résume en 3 partie minable…)et le prof donnait son avis sur les sushis…Et il est venu à parler des fugu ! ET qu’il disait qu’on pouvait être tué directement si on le mangeait mal préparé et que parfois même les japonais haut placé (car c’est assez chère) adorent « risquer » leur vie en mangeant cela…Haha des fous ! (je tiens à préciser que j’ai écris cela avant de lire l’article haha donc je n’ai pas finie de commenter !)
    En tout cas tu es bien vivant haha (vive le fugu d’élevage !)

    • tunimaal 5 juin 2013 at 6 h 45 min - Reply

      Ah les cours d’Histoire en France sur le Japon, ces fameux cours où tu survole simplement les kamikaze, Pearl Harbor, Hiroshima et Nagasaki … Des cours vraiment réduits qui ne montre rien de la complexité du conflit de cette époque dans cette région… Mais je m’égare.

      Pour le fugu, tu peux en mourir, seulement pour celui qui est sauvage, pas celui d’élevage qui n’est pas du tout mortel. Sinon, il faut rester réaliste, ils sont tellement bien préparé qu’il est devenu presque impossible d’en mourir. D’ailleurs il y à des cas de mort dû au Fugu de manière très sporadique. Et souvent ce sont des personnes, qui pour jouer les « fanfarons » devant leurs amis, ont décidé de manger le foie du poisson et sont donc mort.

Leave A Response »