Hayao Miyazaki, filmographie et biographie d’un génie

Aala 6 janvier 2015 0
Hayao Miyazaki, filmographie et biographie d’un génie

Un génie, celui de l’animation japonaise, qu’est ce Hayao Miyazaki. Je vous propose de le découvrir un peu plus au travers de cette biographie et filmographie de Miyazaki.

On a tous, à un moment ou un autre, vu ou été bercé par l’un des films de Hayao Miyazaki. Il est difficile d’y échapper tellement ils sont populaires à travers le monde, au même titre que les films de Disney par exemple. Je vous propose ici, de retrouver les biographie et filmographie de Hayao Miyazaki.

La jeunesse de Hayao Miyazaki

5 janvier 1941: c’est à Tokyo (quartier de Akebone, arrondissement de Bunkyo), en ce jour, que vient au monde Hayao Miyazaki (宮崎駿), 2ème fils d’une famille de 4 enfants (4 garçons: Arata, Hayao, Yutaka et Shiro). Il est le fils de Katsuji Miyazaki, qui dirige une entreprise de fabrication de gouvernails pour les avions de chasse modèle A6M Zero de l’armée japonaise, et appartenant à son oncle (Miyazaki Airplaines). C’est ici que Hayao Miyazaki verra sa passion pour les avions naître, et de ce fait ils seront souvent un thème majeur de ses œuvres.

1944 / 1945: dû aux nombreux bombardements américains sur la ville de Tokyo, la famille Miyazaki est contrainte de déménager régulièrement pour se protéger. C’est ainsi qu’ils iront habiter à Utsunomiya mais aussi à Kanuma, deux villes de la préfecture de Tochigi et situées au Nord de Tokyo.

1947 / 1955: la mère de Hayao Miyazaki, avec qui il était très proche, est alitée, après avoir été hospitalisée durant 3 ans, à cause d’une forme de tuberculose grave (mal de Pott). Ceci inspirera une partie du film d’animation « Mon voisin Totoro » de Hayao Miyazaki.

1950: la famille Miyazaki revient s’installer à Tokyo, après avoir quittée Utsunomiya. Hayao poursuivra donc ses études dans la capitale nippone. Il commencera à fortement s’intéresser à l’univers des manga et il portera une forte attention aux œuvres de Osamu Tezuka (auteur entre autres des célèbres Astroboy ou le Roi Léo, et considéré comme le « Dieu du manga »). Après avoir copié le style de Tezuka, Miyazaki se rend compte qu’il est difficile de créer son propre style et brûle toutes ses « oeuvres » inspirées du Dieu du manga.

Automne 1958: lors de sa dernière année de lycée, Hayao Miyazaki découvre « le serpent blanc » (premier film d’animation japonais en couleurs), produit par le studio Toei Doga. Ce fut là une véritable révélation pour Miyazaki, qui avouera être tombé sous le charme de l’héroïne et avoir pleuré toute la nuit face au émotions transmises par ce film.

1963: il est diplômé d’économie et science politique après avoir achevé ses études à la prestigieuse université Gakushuin à Tokyo. Il y aura, durant ses études sur place, rédigé une thèse sur l’industrie japonaise et prit part au club de recherches en littérature pour enfants.

Hayao Miyazaki travaille au studio Toei

Avril 1963: il est recruté par le célèbre studio d’animation en tant qu’animateur intervalliste. Il devra donc dessiner les images d’animations entre deux étapes clés. Son premier salaire sera de 19,500 Yen par mois, et il logera dans le quartier de Nerima, dans un petit appartement lui coûtant 6000 Yen par mois.

Durant sa période de travail au sein de ce studio d’animation, Hayao Miyazaki prendra part aux œuvres suivantes, dont la majorité ne seront diffusées qu’ au Japon:

– Les fidèles serviteurs canins (1963 – film)

– Ken l’enfant loup (1963 – série animée)

– les voyages de Gulliver dans l’espaces (1965 – film)

– Fujimaru le ninja du vent (1965 – série animée)

– Hustle Punch (1965 – série animée)

– Robin le soldat de l’arc-en-ciel (1966 – série animée)

– Minifée (1967/1968 – série animée)

– le vaisseau fantôme volant (1969 – film)

– Caroline (1969/1970 – série animée)

– l’île au trésor des animaux (1971 – série animée)

– Ali baba et les 40 voleurs (1971 – film)

– les joyeux pirates de l’île au trésor (1971 – film)

1964: alors que des mouvements syndicaux éclatent au sein du studio Toei, Hayao Miyazaki est très actif et devient secrétaire en chef du syndicat des travailleurs. C’est ainsi qu’il rencontrera Isao Takahata, lui même vice président de ce syndicat et Akemi Ota, elle aussi animatrice au studio.

1965: Hayao Miyazaki va rejoindre la réalisation du film « Horus prince du soleil », en collaboration avec Yasuo Otsuka et Isao Takahata.

Octobre 1965: Hayao Miyazaki épouse Akemi Ota et le couple emménage à Higashi-Murama.

Janvier 1967: naissance du premier enfant (garçon) du couple Miyazaki, Goro

21 Juillet 1968: le film « Horus prince du soleil » qui devait être réalisé en 8 mois sort enfin, après 3 ans de travail. Son succès artistique ne l’empêchera pas d’être le plus grand échec commercial du studio Toei Doga.

1968: Hayao, accompagné de sa femme, travaille sur la réalisation de la scène principale de l’intrigue du film du « Chat botté » (長靴をはいた猫, Nagagutsu o haita neko), en tant qu’animateur clé. Ceci va lui permettre d’asseoir son talent, grâce à la réussite technique de la scène.

Avril 1969: naissance du deuxième enfant (garçon) du couple, Keisuke.

Septembre 1969 à mars 1970: Hayao Miyazaki se lance dans le manga, avec le titre « Le peuple du désert » (砂漠の民, Sabaku no Tami) sous le pseudonyme Saburo Akitsu, et qui sera publié dans le Shonen Shojo Shinbun.

1970: la famille Miyazaki déménage à Tokorozawa dans la préfecture de Saitama. Akemi Ota quitte son travaille au studio Toei pour devenir femme au foyer et s’occuper des deux enfants du couple.

Toei c’est finit, et ce n’est pas encore le temps de Ghibli

1971: Hayao Miyazaki va quitter le studio Toei. Il rejoindra Isao Takahata et Yoichi Kotabo au studio A-Pro Telecom. Une nouvelle aventure va ainsi commencer pour lui. Il commencera aussi à travailler sur le projet « Fifi Brindacier » (Nagakutsushita no Pippi), et dans ce cadre là, il va réaliser son premier voyage hors du Japon, direction la Suède, accompagné de Yutaka Fujiota (président de Tokyo Movie).

Il ira à la rencontre de Astrid Lingren, pour négocier les droits d’exploitation de Fifi Brindacier, mais l’opération s’avérera être un échec. Toutefois, ce voyage inspirera Miyazaki pour des paysages et décors lors de ses prochains films d’animations.

1971 / 1972: accompagné de Takahata et Kotabe, Miyazaki va s’atteler à réaliser 14 épisodes de la première adaptation de la série « Lupin III ».

Juin 1973 à 1978: le trio d’animateurs va quitter A-Pro et rejoindre Zuiyo Pictures, filiale du futur Nippon Animation. Pendant 5 années, ils travailleront sur la réalisation de séries inspirées de romans occidentaux, telles que « Heidi » (アルプスの少女ハイジ, Arupusu no shōjo Haiji) ou encore « Marco » (母をたずねて三千里, Haha o tazunete sanzenri). Pour cette dernière, Miyazaki voyagera en Italie et en Argentine, tandis qu’il se sera rendu en Suisse pour s’inspirer des paysages du pays pour la première série.

Hayao Miyazaki participera aussi à d’autres projets durant ces 5 années:

Suzunosuke au Plastron Rouge (1972)

La Grenouille Courageuse (1973)

Isamu le Garçon des Plaines (1973)

Les Samouraïs Géants (1974)

Le Chien des Flandres (1975)

Le Raton-Laveur Rebelle (1977)

1978: Miyazaki aura l’opportunité de se tester à la réalisation, chez Nippon Animation. Il réalisera, en collaboration avec Yasuo Otsuka, 26 épisodes de 26 minutes d’une série animée qui s’appellera « Conan le fils du futur » (未来少年コナン, Mirai shōnen Conan).

C’est aussi au cours de cette année 1978 que Hayao Miyazaki fera la connaissance du jeune reporter de chez Animage: Toshio Suzuki. Il seront en contact dans le cadre d’une interview sur le film « Horus, prince du soleil ». Plus tard, ce jeune Toshio Suzuki deviendra le producteur en chef du studio Ghibli et un ami très proche de Miyazaki.

1979: Miyazaki va quitter Nippon Animation alors qu’il était en pleine production de « Anne au pignons verts ». Il rejoindra le studio Tokyo Movie Shinsha (TMS). C’est ici qu’il va créer son premier film d’animation, « Le château de Cagliostro » (ルパン三世カリオストロの城, Rupan sansei: Kariosutoro no shiro) tiré de la série « Lupin III ».

1980 à 1982: Il va travailler pour Telecom Animation Film et il va réaliser plusieurs épisodes de la série « Lupin III ». Il va aussi réaliser le scénario des 6 premiers épisodes de « Sherlock Holmes », qui sera continuée par Kyosuke Mikuriya, avant d’être diffusée en 1984/1985.

A partir de février 1982: la relation entre Miyazaki et Suzuki commençait à devenir forte, et le second voulait aider le premier à réaliser ses projets. Après plusieurs refus de producteurs, Suzuki va faire publier dans Animage « Nausicaä de la vallée du vent » qui connaîtra un franc succès dès son lancement.

1983: le manga « Nausicaä » est élu manga préféré des lecteurs de Animage. Et cette maison d’édition publiera aussi « Le voyage de Shuna » de Miyazaki.

C’est en collaboration avec le studio Topcraft que Miyazaki va se lancer dans le réalisation du long métrage « Nausicaä », inspiré de la série de manga. Dans ce cadre là, de nombreux animateurs seront embauchés, dont un certain Hideaki Anno (futur auteur de « Evangelion »), qui aurait bluffé Miyazaki avec son talent.

Juillet 1983: la mère de Hayao décède à l’âge de 71 ans.

11 mars 1984: « Nausicäa de la vallée du vent » sort au cinéma au Japon et connaît un franc succès avec près d’un million d’entrée. L’argent gagné permettra la future création du studio Ghibli.

Studio Ghibli Logo

Ghibli est lancé et le génie aussi

15 juin 1985: le studio Ghibli est fondé par Hayao Miyazaki et Isao Takahata. Miyazaki décide de suite de se consacrer à la réalisation de longs métrages de qualité, avec pour but d’en sortir moins mais des meilleurs.

Août 1986: « Le Château dans le ciel » sera le premier long métrage d’animation produit par Hayao Miyazaki au sein du studio Ghibli et attirera environ 800,000 spectateurs dans les salles.

16 avril 1988: le premier grand succès d’ampleur, « Mon voisin Totoro », sort sur les écrans, en séance commune avec le chef d’oeuvre de Takahata « Le tombeau des lucioles ». « Mon voisin Totoro » se voyant souvent refuser par les producteurs, il aura fallu le soutien de celui produisant « Le tombeau des lucioles » pour que le premier voit le jour. Et il a dépassé toutes les espérances, aujourd’hui encore. A tel point qu’il fait parti du logo du studio Ghibli.

29 juillet 1989: sort en salle « Kiki la petite sorcière », qui réalisera plus de 2 millions d’entrées et plus de 2170 millions de Yen de Chiffre d’Affaires. Il sera ainsi classé premier au box office japonais la première année.

Cette même année, Toshio Suzuki intégrera l’équipe du Studio Ghibli à plein temps.

18 juillet 1992: « Porco Rosso », la nouvelle réalisation de Miyazaki sort en salle et dépassera les 3 millions d’entrées. Il sera lui aussi numéro 1 au box office. Le jour de sa sortie, le Studio Ghibli inaugurera son tout nouveau bâtiment dans la banlieue Ouest de Tokyo.

Le père de Miyazaki décèdera l’année suivante.

16 juillet 1994: c’est la sortie de « Pompoko » réalisé par Takahata et produit par le Studio Ghibli, et donc Miyazaki.

Mars 1994: Il termine le manga « Nausicaä », en dessinant le 59ème chapitre en 12 ans. Il commencera aussi la production de « La légende d’Ashitaka », qui deviendra Princesse Mononoke. Pour mieux appréhender l’environnement naturel du film, Miyazaki ira faire une retraite de plusieurs semaines sur la petite île de Yakushima au Japon.

12 juillet 1997: sortie de « Princesse Mononoke », qui rencontrera un franc succès avec plus de 14 millions d’entrées. Il sera alors le film le plus vu au Japon jusqu’alors. Il permettra l’obtention de nombreuses récompenses et de faire connaître Miyazaki sur la scène internationale. Ce sera aussi sa première œuvre utilisant l’animation assistée par ordinateur.

14 janvier 1998: avec l’âge avancé du réalisateur qu’il est, la fatigue générée par la création de son dernier chef d’œuvre, Miyazaki quitte le Studio Ghibli et fonde « Butaya », un studio de moindre envergure et à quelques mètres du premier.

Janvier 1999: après le décès de Yoshifumi Kondo, digne successeur de Miyazaki au sein du studio Ghibli, ce dernier prend la décision de réintégrer le studio.

27 juillet 2001: « Le Voyage de Chihiro » va faire un carton plein après sa sortie en salle. Il dépassera les 23 millions d’entrées, record au Japon encore aujourd’hui. Il permettra aussi au studio d’obtenir l’Oscar du meilleur film d’animation en 2003 et l’Ours d’or du meilleur film à Berlin en 2002.

2001: c’est au cours de cette année qu’est inauguré le Musée Ghibli à Mitaka, dans l’Ouest de Tokyo.

Mars 2002: malgré une invitation aux Academy Awards à Hollywood, il refuse d’y assister pour protester à l’encontre de l’invasion de l’Irak par les américains.

2003: sortie de « Le royaume des chats » que Miyazaki produit pour Hiroyuki Morita.

20 novembre 2004: sortie du « Château ambulant » qui attirera plus de 15 millions de spectateurs.

2005: Hayao Miyazaki est décoré du Lion d’or à la Mostra de Venise, pour l’ensemble de sa carrière.

19 juillet 2008: « Ponyo sur la Falaise » fait son apparition sur les écrans des salles de cinéma au Japon. Il réalisera plus de 13 millions d’entrées. Il avait commencé la production de ce film en octobre 2006.

20 juillet 2013: sort en salle « Le vent se lève », dernier chef d’oeuvre de Hayao Miyazaki. Ce film attirera plus de 8 millions de spectateurs.

6 septembre 2013: c’est en conférence de presse que Hayao Miyazaki annonce officiellement qu’il prend sa retraite en tant que réalisateur de longs métrages.

8 novembre 2014: il reçoit un Award Honorifique pour l’ensemble de sa carrière, de la part de l’Académie des Oscars.

Filmographie de Hayao Miyazaki:

Comme vous avez pu le voir tout au long de sa biographie, Miyazaki a participé à de nombreuses œuvres, et la liste est vraiment longue. Dans cette filmographie, je vais me cantonner aux longs et courts métrages ainsi que les Séries TV qu’il a réalisé:

– Les 11 longs métrages de Hayao Miyazaki:

  • 1979 : Le Château de Cagliostro
  • 1984 : Nausicaä de la vallée du vent
  • 1986 : Le Château dans le ciel
  • 1988 : Mon voisin Totoro
  • 1989 : Kiki la petite sorcière
  • 1992 : Porco Rosso
  • 1997 : Princesse Mononoké
  • 2001 : Le Voyage de Chihiro
  • 2004 : Le Château ambulant
  • 2008 : Ponyo sur la falaise
  • 2013 : Le vent se lève

– Les 10 courts métrages de Hayao Miyazaki

  • 1995 : On Your Mark
  • 2001 : La Chasse à la baleine
  • 2002 : La grande excursion de Koro
  • 2002 : Mei et le Chatonbus
  • 2002 : Machines volantes imaginaires
  • 2006 : À la recherche d’une maison
  • 2006 : Monomon l’araignée d’eau
  • 2006 : Le jour où j’ai cultivé une étoile
  • 2010 : M. Pâte et la princesse Œuf
  • 2011 : La Chasse au trésor

– Les 3 séries TV auxquelles à participées Hayao Miyazaki

  • 1978 : Conan, le fils du futur
  • 1980 : Lupin III
  • 1984 : Sherlock Holmes

Voici donc pour cette biographie et filmographie de Hayao Miyazaki, vous en savez un peu plus sur ce personnage, ce génie hors du commun de l’animation japonaise. Vous pouvez découvrir mes films du studio Ghibli préférés et retrouver l’ensemble de l’oeuvre de Miyazaki en cliquant ici.

Source photo: Cnn.co.jp

Leave A Response »