Genbaku dome Hiroshima, le symbole de la paix

Aala 5 avril 2015 0
Genbaku dome Hiroshima, le symbole de la paix

Une ville meurtrie et qui se relève, telle est l’Histoire résumée d’Hiroshima, symbolisée, entre autres, par le Genbaku dome, symbole de la cité, celle de la paix.

Il est l’un des bâtiments les plus célèbres du Japon, voir même au monde. Qui n’a jamais vu sa photo? Ne serait-ce que lors des cours d’Histoire, où l’on voit sa silhouette passer devant nos yeux, au moins une fois, sous l’appellation « dôme de la bombe atomique à Hiroshima ». Le Genbaku dome est un incontournable pour tous les visiteurs de la ville, qui veulent voir cela de leurs propres yeux. Il est aussi un symbole fort et un message envoyé au monde. En ce dimanche 5 avril 2015, le bâtiment célèbre ses 100 ans d’existence, l’occasion de souhaiter un « bon anniversaire » à celui qui en aura vu de toutes les couleurs.

Avant le dôme, le palais d’exposition industrielle

C’est le 5 avril 1915 que ce tout nouveau bâtiment, l’œuvre de l’architecte Tchèque Jan Letzel, fût achevé, sur les rives du fleuve Motoyasu, lui dont les travaux de construction avaient débutés en 1914.

Il était alors de 25 mètres de haut pour une surface globale de 1023m² et surélevé par une coupole de 4 mètres de haut, accessible par un escalier central. Le bâtiment était constitué de briques, et ses murs extérieurs étaient recouverts de pierres et de ciment, ce qui frappait aux yeux de tous, étant donnés qu’une grande partie des autres constructions de la ville étaient en bois.

En 1921 il accueilli une exposition ayant pour thématique la pâtisserie japonaise, et c’est à ce moment là que fût présenté le Baumkuchen pour la première fois au Japon, gâteau largement devenu célèbre au pays du Soleil-Levant depuis lors. Puis, en 1933 il fut nommé « Palais préfectoral de la promotion industrielle d’Hiroshima ».

Le Genbaku Dome avant la bombe

Le Genbaku Dome avant la bombe

Puis vint la bombe et le drame

Le 6 août 1945, à 8H15 du matin, le destin de ce bâtiment tout comme celui des dizaines de milliers d’habitants de cette ville qu’est Hiroshima, va connaître un changement radical en quelques secondes. Little Boy était lâché et explosa dans les airs à quelques 160 mètres du palais préfectoral de la promotion industrielle d’Hiroshima, le ravageant sans pitié aucune, mais laissant sur place uniquement son squelette et emportant l’âme de toutes les personnes se trouvant en son sein.

La structure d’origine était ainsi fortement ébranlée, détruite, mais « miraculeusement » une partie importante resta debout et en fit rapidement un symbole de la ville, puisqu’il était à proximité de l’épicentre et que malgré cela il ne fut pas littéralement rasé comme l’ensemble des autres constructions. Si il a survécu c’est tout simplement parce que la force de la bombe lui tomba dessus de manière quasi-verticale et que ses constructions furent plus solides que l’ensemble des autres bâtiments de la ville.

Et il devint le dôme de Genbaku

Après le triste ravage de la ville par « Little Boy », cette première bombe atomique lâchée sans aucune pitié sur la population civile, les survivants ont commencés, petit-à-petit à essayer de se reconstruire une vie et une ville et ce lieu fut conservé dans son état « post-bombe ».

Il prit rapidement le nom de Genbaku Dome (原爆ドー– Genbaku Domu), le terme Genbaku () en japonais provenant de l’abréviation du terme « Genshibakudan » (原子爆) qui signifie « bombe atomique ».

En 1966, la ville d’Hiroshima décida de conserver définitivement le Genbaku Dome dans sa forme du 6 Août 1945, et d’en faire un symbole de la ville qui prône la paix universelle.

Genbaku Dome symbole de la paix

En juin 1995, le squelette du bâtiment devint officiellement un monument historique au Japon, et le 5 décembre 1996 il rejoint les sites de l’UNESCO au Japon sous l’appellation « Mémorial de la paix d’Hiroshima (Dôme de Genbaku) », malgré une opposition des Etats-Unis et de la Chine. Le but étant bien sûr de le faire reconnaître comme un « symbole » pour l’Humanité, le symbole d’une ville ravagée qui prône la paix et la disparition pure et simple des bombes atomiques dans le monde.

Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, ce site à subit quelques opérations minimales de conservation (en 1967, 1989-1990, 2002-2003, 2015), le but étant de permettre au lieu de conserver sa structure originale qui doit faire face aux intempéries et autres tremblements de terre au Japon.

Le Genbaku Dome à Hiroshima est un lieu à voir, entre autres, pour constater le drame humain qui a prit place en ce 6 Août 1945, et un lieu fortement symbolique, dont le rôle est de prôner la paix dans le monde et la disparition des bombes atomiques.

Retrouvez le Genbaku Dome sur Google Maps

Adresse: 1-10 Otemachi, Naka Ward, Hiroshima, Hiroshima Prefecture 730-0051, Japon

Site Web (+ source photo): http://www.city.hiroshima.lg.jp/english/peace/

Leave A Response »