L’école de Japonais : c’est fini, j’arrête

Aala 30 juin 2011 6
L’école de Japonais : c’est fini, j’arrête

Voilà un mois maintenant que j’ai commencé à étudier le japonais à l’école de langue. Un mois au cours duquel je me suis posé quelques questions et pris une décision : arrêter d’aller à l’école. Découvrez comment j’en suis arrivé à cette décision.

Début Juin j’avais décidé de m’inscrire dans une école de japonais à Tokyo. J’y suis allé plein d’enthousiasme avec pour but d’apprendre une nouvelle langue, et ainsi être apte à dialoguer avec les personnes que je rencontre au Japon. Oui mais voilà, mon enthousiasme a vite été anéanti (enfin presque).

Deux premières semaines très mitigées :

Au départ tout allait pour le mieux. J’étais seul dans la classe et je pouvais apprendre le japonais plus facilement et à mon rythme. J’apprenais ainsi du vocabulaire japonais, les Hiragana et j’essayais de parler un peu (juste un tout petit peu).

Mais au fil des jours, les choses se sont détériorées. En effet, après une semaine au niveau A0 (niveau débutant sans aucunes notions en Japonais), je suis passé au niveau A1. Cela correspond à un niveau débutant avec des notions. Jusque là tout va pour le mieux. Oui mais voilà, un étudiant a été ajouté à notre groupe, nous étions donc 4 en tout, et disons qu’il n’avait en aucun cas le niveau débutant puisqu’il avaut étudié le japonais pendant une année au préalable.

En conséquence, l’enseignant suivait le rythme de cet étudiant et non plus le notre. Nous ne pouvions plus rien comprendre, nous ne pouvions suivre et il était quasiment impossible de dialoguer avec le professeur.  Je ne pouvais même pas comprendre la leçon sur les membres de la famille. Ajoutez à cela que nous n’en étions qu’à l’apprentissage des Hiragana lorsque l’enseignant à commencer à utiliser les Katakana que nous n’avions toujours pas appris.

classrom in leafcup yokohaman, salle de classe leafcup yokohama

classroom (salle de classe)

Le début du questionnement :

Après ces épisodes qui m’ont assez déçu de la part de l’école de langue à laquelle je m’étais inscrit (imaginez vous quand même que j’ai payé 80000 Yen pour un mois et que je ne pouvais même pas apprendre et bénéficier de ce pour quoi j’avais payé) j’ai commencé à me poser des questions, notamment sur l’utilité de poursuivre l’apprentissage du japonais en école.

Un choix s’offre donc à moi et mes options sont les suivantes :

  • Quitter l’école dans laquelle je suis actuellement et en chercher une autre
  • Poursuivre dans l’école où je suis et rester frustré
  • Tout simplement arrêter l’école et tenter d’apprendre le japonais par moi-même, comme j’avais pu le faire par le passé avec l’anglais
  • Arrêter d’apprendre le japonais

Du fait que l’école où je suis inscris ne me convient pas, vous vous doutez que je ne poursuivrai pas mon expérience avec eux au-delà du mois de Juin 2011.

En ce qui concerne la dernière solution, il en est hors de question car je désire réellement apprendre cette langue afin de découvrir la culture, l’Histoire, les coutumes et les paysages du Japon. Il ne me reste plus qu’à décider soit de trouver une nouvelle école, soit d’apprendre le japonais par moi-même.

J’ai pris ma décision et…

Mes cours de japonais ne correspondent guère à mes attentes. Ils sont plus orientés vers de la conversation, or je désire apprendre le grammaire et être apte à construire mes propres phrases. Le problème est que la majorité des écoles proposent cette méthode d’apprentissage. J’ai donc décidé d’arrêter d’aller à l’école, et d’apprendre le japonais par moi même. Pour ce faire je suivrais le procédé suivant:

livres de japonais, japanese book

Livres de japonais (Japanese books)

– Acheter un cahier d’apprentissage des Hiragana et Katakana.

– Acheter un livre de grammaire, un cahier d’apprentissage par les conversations situationnelles.

– Aller dans un café et travailler par moi même 2 à 3 heures par jour.

Faire du « language exchange » avec des japonais. En échange de mon anglais ou de mon français, ils m’apprendront leur japonais. Je compte faire cela 1 à 2 fois par semaine.

– Enfin, je compte prendre 1 à 2 heures de leçons privée par semaine. Le but sera essentiellement de corriger mes fautes et d’apprendre les Kanji Japonais (qui selon moi nécessiteront de l’aide). Je compte tester cette méthode pour 3 mois, jusqu’en octobre 2011. Si cela fonctionne, je continuerais ainsi. Si jamais je n’évolue pas assez, je retournerais dans une autre école à compter d’octobre 2011.

Mon but final restant d’apprendre le Japonais rapidement afin d’être apte à dialoguer. Allez c’est parti pour une nouvelle aventure.

6 Comments »

  1. Laurent 6 mars 2012 at 4 h 19 min - Reply

    Hé hé je vois que je ne suis pas le seul à en baver en apprenant une langue asiatique qui n’utilise pas l’alphabet latin! 😉
    Mais j’ai opté aussi pour une solution équivalente la première année en prenant de suite 200 heures de cours particuliers! Maintenant je sais lire et écrire le Thaï, même si je ne comprends pas encore tout ce que je lis!
    Courage! T’en est où au niveau de ton japonais maintenant, car je vois que ton article est de juin 2011?

    Laurent

    • tunimaal 6 mars 2012 at 4 h 41 min - Reply

      Oui c’est clair que ce n’est pas toujours facile, mais je m’accroche. Je maitrise l’ensemble des Hiragana et des Katakana Japonais, et je connais environ 200 Kanji (sur les 1945 officiel à connaitre). Le tout par moi-même.
      Maintenant, j’ai décidé d’aller dans une école de Japonais pour au moins 2 ans à compter de Juillet 2012, et on verra ce que cela va donner

  2. Laudine 22 janvier 2015 at 15 h 49 min - Reply

    Bonjour,
    J’apprend le japonais depuis un peu moin d’un an et je passe au kanji.
    Cette été je vais au Japon pour les vacances. J’aimerais acheter des livre de kanjicards à Tokyo car j’ai du mal avec ceux qu’on trouve en France (du par cœur sans phrase pour les mettre dans le contexte).
    Est-ce que c’est facile à trouver pour des étranger? Je veux dire que dans les librairie ils ont tous un rayon ‘école’?
    On arrive facilement à trouver un bon livre avec ou sans aide?

    Merci pour la future réponse.

    • tunimaal 22 janvier 2015 at 16 h 21 min - Reply

      Bonjour Laudine,

      tu pourras en trouver facilement dans n’importe librairies. Je te recommande de te rendre à Tokyo station, de prendre la sortie Yaesu South et en face tu verras une librairie sur 8 étages, dont l’un d’entre eux est dédiés aux livres en langues étrangères, et où tu trouveras ton bonheur.

  3. Laudine 22 janvier 2015 at 17 h 16 min - Reply

    Merci, je viens de regarder l’itinéraire de mon voyage organisé. Mon hotel à Tokyo est tout près de cette librairie.(à côté du parc habita et du théâtre takarazuka)je suis très contente. J’ai l’impression que je vais pouvoir me promener dans les jardins du palai impériale après mes achats.

    • tunimaal 26 janvier 2015 at 22 h 30 min - Reply

      Profites en bien 😉

Leave A Response »