Etre en surpoids ou en obésité au Japon : les perceptions

Aala 25 mai 2014 21
Etre en surpoids ou en obésité au Japon : les perceptions

Etre en surpoids au Japon n’est pas nécessairement une sinécure pour tous, aussi bien les japonais que les étrangers. Mais justement, quel est le regard des japonais vis-à-vis de l’obésité et du surpoids, pour leurs congénères comme pour les Gaijin ?

Lorsque j’ai fais mon interview télé pour la chaine Nihon TV, dans les rues d’Akihabara à Tokyo, les journalistes ont vite tournés les questions et remarques sur mon ventre, plus gros que la moyenne locale. Et oui, je suis en surpoids, et au Japon, cela ne passe pas inaperçu, loin de là. D’ailleurs, lorsque je vous ai parlé de cette interview, vous avez été très nombreux à me demander quelles étaient les réactions des japonais vis-à-vis des personnes en surpoids ou obèses. Alors, après avoir demandé leurs avis à nombre de mes amis japonais, j’essaye de vous apporter quelques réponses ici.

Le surpoids et l’obésité chez les japonais

Qu’on se le dise tout de suite, l’obésité et le surpoids ne sont pas culturels au Japon, loin de là. Au contraire, ce pays, au même titre que la Corée du Sud et d’autres pays de l’Asie, a fait de la culture du svelte une norme à respecter.

Beaucoup de japonais ont même tendance à dire qu’une personne enrobée, même légèrement, sera toujours mal perçue par la société, car elle passera pour une personne qui se néglige et ne se respecte pas. Or, le Japon est un pays où l’image de soit en société est très importante. Donc les personnes obèses ou en surpoids au Japon ont tendance à être mal perçues, voir même « légèrement » mis à l’écart ou pointée du doigt.

Mais pas que, en effet, outre l’apparence, l’obésité est jugée comme malsaine pour la santé de l’individu, à raison. Et dans le pays où la longévité de vie est reine, cela fait tâche. D’ailleurs, un article du journal « Le Parisien » démontrait bien cela : http://www.leparisien.fr/laparisienne/sante/au-pays-des-sumos-l-obesite-est-illegale-theoriquement-20-11-2012-2341671.php

Comme vous pouvez le lire dans cet article, l’obésité au Japon à tendance à augmenter mais aussi à être combattue par le Ministère de la santé publique. Tous les ans, les japonais se doivent de passer une visite médicale, obligatoire lorsqu’ils travaillent. Et au cours de cette dernière, leur éventuel surpoids est contrôlé et des « solutions » leurs sont proposées dans le cas où ils auraient un peu de ventre, ou voir même beaucoup trop.

Donc, comme vous pouvez le voir là, l’obésité au Japon, chez les japonais, est une chose plutôt mal perçue. Mais attention, ce n’est pas toujours le cas, loin de là. En effet, pour les jeunes demoiselles, cela peut-être tolérée car qui dit obésité, dit poitrine plus forte. Et cela, à un effet charmeur sur les hommes en manque de fortes poitrines au Japon. Comme quoi, quelque chose de mal perçu à la base peut devenir attrayant lorsque l’on ne pense plus avec son cerveau. Et si vous voulez vous en convaincre, je vous invite à regarder les magazines à destination de la gente masculine japonaise ou les cosplayers femmes à forte poitrine (et très souvent en surpoids) qui ont énormément de succès.

Sinon, les seuls japonais en surpoids ou obèses et à avoir beaucoup de succès sont bien évidemment les Sumo, considérés comme des Dieux au pays du soleil levant.

surpoids et obésité au Japon et sumo

Un étranger en surpoids au Japon : ça se passe comment ?

On a donc vu que l’obésité et le surpoids au Japon ne sont pas trop tolérés, et ce malgré leur montée en force au cours de ces dernières années. Mais comment cela se passe-t-il pour les étrangers en voyage au Japon, ou bien même pour ceux qui vivent ici ?

Pour ceux qui sont simplement en voyage au Japon, et pour qui les interactions avec les japonais seront des plus limitées (tout au plus quelques brèves conversations), l’impact sera faible ou voir même inexistant. En effet, les japonais ne feront pas de remarques, du moins n’auront pas tendance à en faire, à des personnes étrangères en surpoids.

Par contre, pour les étrangers vivant au Japon il semble que ce soit différent. Les petites remarques claires et franches peuvent apparaître fréquemment, souvent sur un ton de boutade, et ce même si les relations ne sont pas fortes et longues. Il n’est pas rare de voir des japonais faire une réflexion dès la première rencontre avec des étrangers. D’ailleurs mon interview avec Nihon TV le démontre bien, puisque je ne connaissais personne de leur équipe, mais que la discussion a beaucoup porté sur cela.

Pour ma part, j’ai pu remarquer cela, puisque j’ai moi-même pris du poids depuis mon arrivée au Japon. Et oui, même si l’alimentation est des plus saines, le fait que les portions soient petites, la nourriture peu bourrative par rapport à nos standards occidentaux et que la tentation soit un peu de partout, notamment avec les conbini et les distributeurs automatiques, il n’est pas difficile de prendre du poids au Japon.

Et dès que vous commencer à vous enrober, même légèrement, cela se voit très vite au Japon. Et depuis que j’ai commencé ma prise de poids, les remarques se sont faites de plus en plus nombreuses de la part de japonais. Personnellement, cela ne me dérange point et je les prends à la rigolade, en faisant des blagues dessus. Mais je me dis que pour des personnes qui ne se sentent pas nécessairement bien dans leur peau, ce genre de remarques peut être déplacé.

Le souci est que les standards occidentaux et japonais concernant ces réflexions ne sont pas du tout les même. Il sera normal pour un japonais de faire remarquer à quelqu’un qu’il grossit, qu’il a prit du poids ou tout simplement qu’il est gros, et ce de manière franche et directe, alors que chez nous occidentaux, nous nous permettons cela de manière bien moins fréquente et moins directe.

C’est pourquoi, si vous êtes au Japon et que vous êtes en surpoids, préparez vous à avoir quelques réflexions, même si elles ne viennent pas en permanence, elles sont possibles. Mais je précise bien, ce n’est pas quelque chose à laquelle vous ferez face en permanence, c’est juste quelque chose qui est possible. Il faut bien se mettre à l’esprit que les perceptions sont différentes en fonction des cultures, et qu’au Japon, le svelte est roi, et tout ce qui est au-dessus est gros et mal vu.

Comme vous l’aurez compris, le surpoids et l’obésité au Japon n’ont pas vraiment leur place et sont plutôt mal perçus par la population locale. Mais il n’est pas non plus impossible de vivre avec, loin de là, il faudra juste s’adapter aux standards locaux en terme de réflexions sur le poids des gens. Et vous, qu’en pensez-vous ?

21 Comments »

  1. pauline 25 mai 2014 at 14 h 40 min - Reply

    Diet je vais commencer. Je ne savais pas pour les filles ah vraiment ces japonais

    • tunimaal 1 juin 2014 at 19 h 29 min - Reply

      Bonne chance alors.

  2. Raitoryuuku 25 mai 2014 at 14 h 43 min - Reply

    Si sa peu faire prendre conscience a certain et reprendre la ligne et être en meilleur santé, c’est pas plus mal, après nous ne sommes pas tous pareil face a ca, moi je peu peut être manger pour 4000 calorie par jours et ne pas prendre un gramme, ce n’est pas le cas de tous et du coup, certain font probablement d’énorme effort alimentaire et sportif sans pour autant être aussi mince que quelqu’un qui ne fait rien de spécial, voir qui mange tout et n’importe quoi, dans ces cas là ca doit être assez frustrant a vivre.

    • tunimaal 1 juin 2014 at 19 h 31 min - Reply

      Oui enfin, il faut savoir que les normes de minceurs au Japon ne sont pas les mêmes que chez nous. Par exemple, une personne mince chez nous peut être considérée comme en surpoids au Japon. Et oui, je pense que pour certains cela doit être frustrant à vivre.

  3. Mashumaro 25 mai 2014 at 15 h 50 min - Reply

    C’est dommage que vous ne parliez pas de la nouvelle mode chez les jeunes filles, les « marshmallow girl », (mashumaro shôjo) qui sont simplement des jeunes filles en surpoids, qui ont a présent des vêtements à la mode à leur taille! (et de marque!)
    Je considère ça comme une grande avancée, assez surprenante au Japon .(pays où l’anorexie est à peine reconnue comme une maladie…)
    On attend toujours ça en France!

    • tunimaal 1 juin 2014 at 19 h 33 min - Reply

      Oui, j’aurais aussi pu parler de ce phénomène, même si il est encore tout de même limité (j’entends par là qu’il ne compte pas pour une grande partie de la population).

  4. Sora 25 mai 2014 at 15 h 56 min - Reply

    J’ai une petite anecdote à ce sujet : un ami japonais est venu sur Paris, et lors d’un repas avec plusieurs autres amis (il ne les connaissait pas tous), il a fait remarquer, très, très directement qu’il était carrément gros (et ce avant toute absorption d’alcool pouvant entraîner un supplément de franchise).

    Personnellement, j’étais assez surpris qu’il soit aussi direct, puisque d’habitude il est poli. Cela va plutôt dans le sens de ce que tu disais en fin d’article, autant de franchise étonne, sur ce sujet délicat en France.

    • tunimaal 1 juin 2014 at 19 h 34 min - Reply

      J’avoue que là tu as dû tomber de haut. Au début ça surprend toujours. Parfois, au cours de conversations avec des japonais, il m’arrive de leur dire que ce genre de choses chez nous sont déplacées mais ils ne comprennent pas pourquoi.

  5. Adelio 25 mai 2014 at 15 h 57 min - Reply

    C’est dommage cette réaction des japonais face au surpoids mais tant que toi, tu as tendance à le prendre plutôt bien, ça va.

    • tunimaal 1 juin 2014 at 19 h 35 min - Reply

      Perso, je m’en fous de ce qu’on peut dire ou penser, je suis qui je suis et comme je suis 😀

  6. Anna 26 mai 2014 at 5 h 54 min - Reply

    Je suis en surpoids et je vis au Japon depuis 2 ans et demi mais à part ma prof de kimono qui a suggéré (via une tierce personne) que ce serait bien que je perde du poids pour porter les kimonos, je n’ai pratiquement jamais eu de remarques (positives ou négatives)
    Je dirais même que j’en ai beaucoup moins qu’en France.
    Faut vraiment croire que les japonais d’Hokkaido sont différents…

    • tunimaal 1 juin 2014 at 19 h 36 min - Reply

      Peut-être que de ce côté là il y a une différence à Hokkaido.

  7. mElba 28 mai 2014 at 21 h 49 min - Reply

    Les japonais nous surprennent là où on ne les attend pas ! Autant, on se dit que les japonais sont des personnes discrètes, fortes aimables, voire même réservés, qui cherchent parfois des moyens détournés pour refuser quelque chose sans dire un « non » explicite. Puis là, dans des situations que nous en France, on trouverait délicates, ils font preuve d’une franchise assez déroutante.
    C’est pour moi, une société pleine de paradoxes.

    • Kuon 30 mai 2014 at 7 h 39 min - Reply

      Justement, je pense que si on se met à la place d’un Japonais, on ne trouvera pas ça paradoxal ou peu aimable. Au contraire, ce sera une réflexion « classique », qui peut arriver.
      Je savais déjà que le Japon avait ses critères de beauté. Je ne sais plus trop quand, mais une étude était sortie à ce sujet : à partir de quand est-on perçu comme étant en surpoids ? La Corée du Sud et le Japon étaient les pays les plus « rigoureux » , que ce soit pour les hommes ou pour les femmes : 100% minceur exigée. En France, il y avait un contraste intéressant : 100% minceur pour la femme, mais pour l’homme, on était plus cool.

      Aala, ta remarque concernant la nourriture au Japon est très intéressante : on dit souvent que c’est le pays où l’on mange le mieux : beaucoup de poissons, de légumes, de riz… Je n’avais pas pensé que la présence des convini et autres échoppes pas chères représentaient aussi des tentations !

      • tunimaal 1 juin 2014 at 19 h 54 min - Reply

        Cela ne m’étonne pas du tout que le Japon et la Corée soient les pays les plus strictes sur la minceur. Mais il faut reconnaître que leur niveau de minceur n’est pas nécessairement applicable chez nous, vu que nous n’avons point la même corpulence à la base.

    • tunimaal 1 juin 2014 at 19 h 48 min - Reply

      Tout à fait d’accord avec toi pour les paradoxes à la japonaise.

  8. Amelie 10 septembre 2014 at 6 h 36 min - Reply

    Tiens je tombe sur ton article, alors que j’ai écrit tout juste sur le sujet ! Je ne sais pas si tu as lu l’article de sonyan.com sur ce qu’elle a vécu, mais ça peut être vraiment dur, en effet, pour les personnes sensibles.

    Perso, j’ai de la chance, on ne m’a jamais rien fait remarqué (jusqu’ici), malgré mon enrobage, mais avec les pubs pour les régimes, les filles ultra maigres des magazines et toute la parapharmacie anti gras, je peux au moins dire côté fille, que ce n’est pas évident du tout !

    • tunimaal 1 octobre 2014 at 6 h 37 min - Reply

      Oui je l’avais déjà lu et c’est clair que ce n’est jamais très facile, mais bon, si on est préparé ça va aller ^_^

  9. gabdu83 5 janvier 2015 at 14 h 34 min - Reply

    Je confirme vivant entre France et Japon du a mon mariage avec une japonaise il y a deux ans. j’ai jamais entendu autant de critique sur le physique des autres qu’au Japon et ce n’est pas que sur le surpoids! par contre je suis maigre pour la France mais au japon je suis « model mitai » mdr donc je conseille aux frustrés de la maigreur et pour peu que vous êtes blond de se rendre au Japon on vous sortira du « oji-sama » mr le Prince quoi!et les filles c’est les plus belle que vous allez avoir héhé

    • tunimaal 5 janvier 2015 at 17 h 39 min - Reply

      Merci beaucoup pour ton retour d’expérience 😉

  10. Lucie 29 novembre 2016 at 21 h 19 min - Reply

    Pas hâte de vivre ça, mais bon ce ne sera pas pire que les palpations de mes cuisses en Asie du Sud-Est!

Leave A Response »