Cueillette de fruits japonais, une expérience sympa

Aala 5 février 2015 4
Cueillette de fruits japonais, une expérience sympa

Lors de votre séjour au Japon, vous allez vouloir goûter au fruits japonais tellement ils ont l’air succulent. Mais, pourquoi ne pas faire l’expérience de la cueillette de fruits au Japon? Voici tout ce que vous devez savoir sur le sujet.

Lors de mon week-end à Izu Atagawa, j’ai eu l’occasion d’expérimenter la cueillette de fraises au Japon. Ce fut la première fois pour moi, dans l’archipel nippon, que je tentais cela. Et j’avoue que j’ai tout simplement adoré, tellement les fraises étaient succulentes.

Cueillette de fruits au Japon, c’est pour qui?

Cette activité de cueillir des fruits au Japon attire essentiellement les japonais et les étrangers vivant au Japon. Il est un peu plus rare de voir des touristes étrangers au Japon venir y prendre part, même si il y en a, et que les fermes essayent de plus en plus de les inciter à venir y participer.

Sur place, vous trouverez souvent des couples, des groupes de filles ou des familles. Il faut dire que pour ceux qui font un voyage au Japon avec enfants, c’est une activité des plus ludiques qui ravira tout le monde, pour sûr, et qui permettra de déguster de succulents fruits à moindre prix. Pour les couples aussi elle offre une belle opportunité de réaliser une activité qui plaira à tous. Enfin, les groupes de filles, notamment japonaises, aiment à cueillir des fruits au Japon, surtout les fraises, car elles peuvent passer du temps entre elles et se faire plaisir. D’ailleurs, l’office de tourisme du Japon met souvent en avant le « Joshi-Tabi » (女子旅), à savoir le voyage au féminin au Japon, sur sa Fan Page Facebook, et dans les activités proposées, la cueillette de fruits japonais revient souvent.

Il va de soit que cette activité est ouverte à tous, et d’ailleurs de plus en plus de fermes proposent des services en anglais afin d’attirer les touristes étrangers et leurs faire découvrir leurs fruits locaux.

Comment fonctionne la cueillette de fruits au Japon?

C’est une activité tout ce qu’il y a de plus simple. Après avoir fait votre réservation (ce qui est souvent exigé, même si certaines fermes permettent de venir sans réservation), vous vous rendez sur place et on vous attribue un temps imparti pour cueillir et manger les au sein de la ferme. C’est le modèle le plus fréquemment utilisé. Par exemple, pour ma part, j’avais 30 minutes durant lesquelles je pouvais manger autant de fraises que je voulais, le tout pour 1600 Yens. Parfois, le prix sera calculé en fonction de la quantité récoltée.

Quel fruits au Japon et quand les cueillir?

Le Japon est un pays agricole, qui propose une belle variété de fruits produits localement. Et leur avantage est qu’ils sont souvent délicieux et donnent envie de les dévorer. Voici un tableau récapitulant les fruits qu’il est possible de cueillir en ferme au Japon et leur périodicité (ces éléments sont donnés à titre indicatif).

fruits japonais

Les fruits proposés à la cueillette sont souvent les clémentines (Mikan), les cerises, les fraises, les melons, les myrtilles, les nashi (poire japonaise), les pommes, les pêches, les pommes, les raisins, … Chaque région du Japon dispose de sa spécialité (qui est d’ailleurs souvent reprise par les Kit Kat japonais) et ainsi, pour les fraises la cueillette à Yamagata ou Yamanashi y sera plus propice, pour les pêches Okayama s’avouera être une excellente région, les pommes d’Aomori ou Nagano sont fortement réputées, … A vous de choisir, selon la saison et la région, le ou les fruits que vous voulez récolter au Japon.

Où cueillir des fruits au Japon?

Vous avez donc décidé de cueillir des fruits au Japon, et maintenant vous vous demandez où réaliser cette activité concrètement. Deux options vont s’offrir à vous:

– Vous maitrisez la langue japonaise: dans ce cas là, vous trouverez des dizaines de sites Web des fermes proposant cette activité. Vous pourrez aussi récupérer les prospectus exposés dans les grandes stations de trains au Japon, ou bien encore dans les hôtels et autres Ryokan.

– Vous ne parlez pas et ne lisez pas le japonais: certains fermes proposent le service en langue anglaise, notamment via leur site Web. Voici d’ailleurs une liste de fermes pouvant vous accueillir, même si vous ne parlez pas le japonais:

Osashi Cherry Farm à Hokkaido, pour la cueillette des cerises

Sobetsu Fruit Village à Hokkaido, pour la cueillette des fraises, cerises, pêches, prunes, raisins, pommes, pruneaux, poires et châtaignes

Nakagomi Orchard à Yamanashi (page en français), pour la cueillette des cerises, des pêches, des prunes, des nectarines, des raisins, des nashi, des kaki et des pommes

Sawada Farm à Aichi, pour la cueillette des fraises

Kawatsura Strawberry Farm à Chiba, pour la cueillette des fraises

Mother Farm à Chiba, pour la cueillette des myrtilles et fraises, mais aussi d’autres activités. Vous pouvez réserver vos billets à l’avance en Konbini.

Et pour ceux qui le désire, l’agence de voyage Japanican propose très régulièrement des tours organisés avec des sessions de cueillette de fruits japonais en ferme. Vous pouvez retrouver leurs offres sur leur site Internet en cliquant ici.

Alors, pendant votre voyage au Japon, allez-y et tentez l’expérience cueillette de fruits au Japon. Vous verrez, vous allez vous régaler.

4 Comments »

  1. mimi 5 février 2015 at 12 h 32 min - Reply

    Superbe idée pour notre prochaine visite au Japon!!
    Dis, tu n’aurais pas fondu depuis ton accident ? 😉
    Merci pour tous ces bons plans!

    • tunimaal 6 février 2015 at 9 h 58 min - Reply

      Non héhé, pas du tout, c’est peut-être l’angle de la photo

  2. Laura HANTZ 6 février 2015 at 8 h 46 min - Reply

    J’adore faire ça en France, alors nul doute que je le ferai au Japon.

    C’est quand même bien sympa de cueillir ce que l’ont va manger :)

    • tunimaal 6 février 2015 at 10 h 04 min - Reply

      Je confirme que c’est une expérience vraiment sympa, et les fruits sont tellement bons 😀

Leave A Response »