Conduire et / ou louer une voiture au Japon : le guide complet

Aala 27 mars 2014 14
Conduire et / ou louer une voiture au Japon : le guide complet

Si vous voulez conduire au Japon ou bien louer une voiture, ou encore traduire votre permis de conduire afin d’être dans les normes locales, voici ce guide utile et complet qui vous expliquera tout ce que vous avez besoin de connaître.

Si vous faites un voyage au Japon, ou que vous habité au pays du soleil levant, vous pourriez être tenté de conduire sur place, soit en louant une voiture, notamment pour un séjour de courte durée, soit en achetant une voiture, pour une résidence plus longue. Et bien sachez que ce n’est pas si compliqué qu’il en à l’air, et que la langue n’est pas tant une barrière que cela. Voici donc ce que vous aurez à faire pour louer une voiture, traduire votre permis et conduire au Japon.

Permis de conduire au Japon, comment faire

Dans cette partie, je vais vous expliquer les démarches à suivre pour être en règle avec les autorités locales pour votre permis de conduire au Japon. Je vais me concentrer sur les ressortissants français, mais sachez que, pour les personnes d’autres nationalités, il vous suffit de vous renseigner auprès de l’ambassade de votre pays pour obtenir les mêmes informations.

Pour les ressortissants français, tout d’abord, sachez que le permis international n’est pas du tout reconnus au Japon et ne peux donc être utilisé ici. Ensuite, il y a deux solutions qui se proposent à vous selon que vous soyez juste de passage ou résident au Japon, les voici :

Pour un séjour de courte durée : si votre séjour au Japon est de moins d’un an (le tampon sur votre passeport faisant foi), vous pourrez conduire au Japon avec votre permis français accompagné d’une traduction certifiée et de votre passeport, contenant votre visa d’entrée au Japon. Il vous faudra simplement réunir les documents nécessaire (voir la liste ici : http://www.jaf.or.jp/inter/translation/specific_e.htm ) et vous rendre soit à l’ambassade soit au bureau de la Japan Automobile Federation (voir les adresses ici : http://www.ambafrance-jp.org/Conduire-au-Japon-pendant-un-court ). En général, la traduction vous est fournie le jour même.

Pour un séjour de longue durée : si vous restez au Japon plus d’une année, les procédures sont différentes. Il vous faudra obtenir un permis japonais, et ce, absolument, au cours de la première année d’arrivée au Japon. Pour ce faire, il vous suffit de vous rendre au bureau des permis de conduire de la préfecture où vous résidez et de suivre la procédure sur place (en sachant qu’elle diffère selon les régions). Vous pouvez en retrouver quelques uns par ici (pour Tokyo) http://www.ambafrance-jp.org/Conduire-au-Japon-en-tant-que Très souvent, il vous sera demandé les documents suivants :

  • Certificat de résidence délivré par la mairie avec la nationalité d’origine écrite dessus
  • Votre passeport
  • Permis français
  • Traduction officielle du permis de conduire, que vous pouvez obtenir ici : http://www.jaf.or.jp/inter/translation/index_e.htm
  • Photos
  • Frais de dossiers
  • ….

Une fois que vous aurez votre permis de conduire japonais, ou une traduction officielle, si vous êtes là que pour un court séjour, vous serez autorisé à conduire au Japon.

Louer une voiture au Japon, un jeu d’enfant

Souvent, les étrangers pensent que louer une voiture au Japon peut s’avérer être très difficile voir quasiment impossible. La chose qui revient le plus souvent étant bien sûr la langue japonaise que beaucoup ne maitrisent pas. Et bien, sachez qu’il n’est pas si difficile que cela de louer une voiture au Japon, même pour un étranger, notamment grâce aux agences internationales qui proposent des services en anglais, voir même en français.

Ici je vais vous proposer deux sociétés qui vous permettent de louer des voitures au Japon, et en plus avec une interface (site Internet) en français, ce qui va faciliter vos démarches et éviter de mauvaises surprises

Tout d’abord, l’un des services les plus reconnus au Japon, et spécialiste du pays du Soleil Levant « Vivre le Japon ». Avec cette agence de voyage, vous aurez tout un service de soutien dans vos démarches de traductions de permis de conduire, d’aide sur place et des conseils de qualité pour bien louer et conduire votre voiture au Japon. Vous pouvez louer une voiture au Japon par ici : http://www.vivrelejapon.com/voyage-japon/location-voiture-japon?ap=n4010g

Ensuite, une société mondialement reconnue et très bien implantée au Japon, avec un service de qualité, Hertz. L’avantage ici c’est que vous aurez des agences un peu de partout au Japon, et qu’il s’agit d’une société mondialement implantée et reconnu. Là aussi le site est entièrement en français et vous facilitera donc la location. Voyez par vous-même sur le site de Hertz par ici

Maintenant que vous avez trouvé votre voiture, fait votre réservation et que vous avez vos clés en mains, il ne vous reste plus qu’à vous lancer et à conduire au Japon. Et pour ce faire, je vais vous donner toute une série de conseils utiles et pratiques.

Les différentes routes au Japon

Au Japon, comme dans beaucoup de pays du monde, il existe différentes catégories de route que vous pourrez emprunter en conduisant votre voiture. Voici donc les principales catégories de routes au Japon :

Les Kokudo (国道) : il s’agit là des routes nationales et sont balisées par des panneaux de couleur bleu avec un numéro de 1 à 3 chiffres. Ce sont des routes majeures et gratuites à emprunter.

Les Kosoku Doro (高速道路) ou les Jidoshado (自動車道) : il s’agit là des autoroutes japonaises et qui sont payantes. Elles sont balisées avec des panneaux de couleur verte. Pour entrer dans une autoroute, il suffit de se rendre à l’entrée indiquée par la marque « IC » qui signifie « Interchange ». Les passages aux péages se font avec paiement, soit automatisés (ETC専用) par carte électronique, si la voiture en est équipée, soit par carte bancaire ou espèce. La limitation de vitesse sur ces autoroutes est de 100 km par heure. Enfin, ces autoroutes sont équipées d’aires de repos et stations s’autoroutes tous les 50 à 80 km environ, avec tout ce dont vous avez besoin pour vous ravitailler et acheter des souvenirs.

Highway, Driveway, Skyline, … : ce sont des routes importantes de types nationales, avec les mêmes standards, ou presque, que les autoroutes. Elles peuvent être payantes ou gratuites et servent à relier des lieux importants au Japon. Elles sont indiquées avec un panneau circulaire bleu avec une voiture blanche au milieu.

Les Toshi Kosokudoro (都市高速道路) : ce sont des autoroutes urbaines construites dans les grandes villes au Japon, et souvent en hauteur pour palier au manque de place dans la ville. Leur utilisation est payante.

En plus de cela, il y a aussi les petites routes propres à chaque ville, et qui n’ont d’ailleurs pas de noms ou d’adresses, dans la grande partie des cas.

Quelques règles de conduites au Japon :

Au pays du soleil levant, on conduit sur la voie de gauche, mais attention, le volant se trouve à droite de la voiture. Cela peut peut-être en perturbé certains au début, mais on s’y fait vite au final.

En ce qui concerne les panneaux de signalisation, ils sont sur les mêmes standards que dans la majorité des pays du monde, donc vous ne devriez pas être perturbés de ce côté-ci. En sachant qu’en plus, ils sont, dans la majorité des cas, traduit en anglais (sauf dans les plus petites communes).

Au Japon, il est aussi bon de noter que les feux tricolores sont situés de l’autre côté du carrefour. Il ne faut pas s’arrêter en-dessous d’eux mais bien en face, faites vraiment attention à cela. Aussi, quand vous tournez à un carrefour, vous devrez souvent vous arrêter en plein milieu de celui-ci pour laisser les piétons traverser.

En ce qui concerne les limitations de vitesses, sachez qu’elles sont en générales comprises entre 30 et 50 km/h en zone urbaine, 60 km / h en dehors des villes et 100 km / h sur autoroute. Veillez à bien les respecter.

Enfin, quand vous conduisez au Japon, faites extrêmement attention aux taxis qui s’arrêtent un peu n’importe où et souvent brusquement, pour faire monter ou descendre des passagers.

Se garer en voiture au Japon :

C’est souvent le plus grand enfer pour une personne qui a une voiture au Japon, aussi bien en location qu’à l’achat. Saviez-vous, par exemple, que Tokyo est l’une des 5 villes les plus chères au monde en matière de parking ?

Méfiez-vous donc et prévoyez un budget conséquent dans ce cas là, afin de ne pas être pris au dépourvu.

Sachez que vous pouvez trouver des places de parking, le long de certains trottoirs, mais elles sont payantes et temporaires, souvent limitées à 1 heure. Sinon, il existe énormément de parking payant par tranches de 15 mn, 30 mmn, 1h ou même 24 heures. Il vus faudra compter quelques centaines de yen à chaque fois.

Enfin, ne vous garez pas n’importe comment ou n’importe où car la police veille. Ils prennent les véhicules en infraction en photo et note toutes les informations nécessaires avant de vous dresser un procès verbal. L’amende peut vite être salée.

Ravitailler sa voiture en essence au Japon

Le grand luxe, le service de classe et souvent gratuit (mais il faut payer l’essence quand même). Voila ce que proposent les stations essences au Japon.

Une fois arrivé à la station, un employé vous indiquera où vous garer et vous demandera ce qu’il vous faut. Ensuite, votre plein sera fait et le pare-brise sera nettoyé. Et enfin, une fois le plein finit, on vous aidera à sortir en sécurité de la station essence.

Voici quelques mots qui vous seront utiles :

満タン (Mantan) : Le plein

現金で (Genkin de) : En espèce

クレジットカードで (Kurejito Kaado de) : Par carte de crédit

Et voila, maintenant vous savez suffisamment de choses pour pouvoir conduire et / ou louer une voiture au Japon, et ainsi profiter autrement de votre voyage au pays du soleil levant.

14 Comments »

  1. Joëlle Fauquert 27 mars 2014 at 19 h 04 min - Reply

    Bonjour,
    il y a plus de 35 ans, nous étions à Oïta lorsque notre ami japonais nous a surpris en nous laissant les clés de sa voiture pour la poursuite du voyage;lui devant rentrer en train pour reprendre le travail.
    Ce fut une surprise, il n’y avait pratiquement pas de panneau en anglais, nous nous sommes trompés une fois à Osaka , et nous sommes arrivés à Tokyo sans problèmes majeurs.
    Y a-t-il autant de camions à rouler à grandes la nuit, seul mauvais souvenir.
    Ce petit digest est sympathique, si nous retournons, je ne manquerai pas d’y jeter un œil :-)

    • tunimaal 26 avril 2014 at 10 h 37 min - Reply

      Ah oui, alors ça a beaucoup évolué depuis alors ^_^

  2. Julien 28 mars 2014 at 16 h 37 min - Reply

    Super, voyageant avec des infos si je vais en voiture je pense que ça sera en voiture.
    Quel est le prix moyen par contre de la location ?

    • tunimaal 26 avril 2014 at 10 h 49 min - Reply

      Je me souviens qu’on avait loué une voiture à 4 pour environ une dizaine d’euros chacun sur 2 jours.

  3. grey 30 mars 2014 at 13 h 14 min - Reply

    tu me file un sacré coup de main là, merci.

    • tunimaal 26 avril 2014 at 10 h 57 min - Reply

      De rien au plaisir l’ami.

  4. Obilabilon 28 janvier 2015 at 10 h 46 min - Reply

    Bonjour
    Une question supplémentaire sur la station service.

    Je suppose qu’on utilise au Japon les mêmes sorte d’essence que par chez nous. Mais as-t-on besoin de le dire au moment du plein ou c’est indiqué d’une manière ou d’une autre sur les voiture ?

    Ah et une autre question me vient. Les voitures sont plus souvent automatique ou manuelle ?

    • tunimaal 28 janvier 2015 at 15 h 44 min - Reply

      Bonne question, il me semble que lorsque tu loue ta voiture c’est indiqué et que tu peux facilement le signifier aux pompistes. Pour les boîtes, elles sont souvent automatiques.

  5. karasu 11 février 2015 at 23 h 05 min - Reply

    Salut Aala : ) ca aide vraiment d’avoir quelqu’un comme toi pour nous donner des infos aussi utiles !

    je pars pour Sapporo le 8 mars et v’est vrai que ca serait utile d’avoir le droit de conduire , je reste 3 mois .

    Pour un courte durée il y a juste besoin d’une traduction ? pas besoin de faire de tests ni rien ?

    j’ai cliqué sur les liens mais il semblerait qu’ils ne soient plus valides , aurais tu d’autres site pouvant m’aider a réunir les documents pour cette fameuse traduction ?

    Merci : )

    • tunimaal 14 février 2015 at 4 h 33 min - Reply

      Oui, en effet, le site de la JAF avait changé, je viens donc de mettre à jour les liens 😉

      Sinon, pour un séjour de courte durée, tu n’as aucun test à faire.

  6. Al 19 avril 2015 at 7 h 25 min - Reply

    Merci pour ton site et les infos qui s’y trouvent. C’est vraiment un super travail que tu as fait. Sûr que cela va m’aider dans mon prochain voyage.

    • tunimaal 1 juin 2015 at 2 h 24 min - Reply

      De rien, au plaisir, et content que ça te soit utile.

  7. Dmitri 19 avril 2015 at 15 h 29 min - Reply

    Bonjour Aala !
    Ton article est très intéressant !
    Je cherche des informations concernant les scooters et motocyclettes, que l’on peut conduire sans permis en France : Est-ce qu’elles existent au Japon et est-il possible d’en louer et d’en conduire avec le permis de conduire voiture ?
    Merci d’avance :)

    • tunimaal 1 juin 2015 at 2 h 36 min - Reply

      Salut,

      alors si tu as un permis de voiture tu pourras conduire scooter et motocyclettes au Japon. Sinon il faut avoir un permis adapté.

Leave A Response »