Comment obtenir un visa étudiant pour le Japon avec Akamonkai Japanese Language School

Aala 16 octobre 2013 58
Comment obtenir un visa étudiant pour le Japon avec Akamonkai Japanese Language School

Je vous présente la procédure et les démarches à suivre afin d’obtenir un visa étudiant en langue japonaise au Japon. Rien de bien compliqué, jute quelques basiques à suivre. C’est par ici.

Il y a un an, tout juste un an, je commençais à étudier le japonais à Akamonkai Japanese Language School à Nippori, muni de mon visa étudiant. Je vais vous expliquer ici comment j’ai fais pour obtenir ce précieux sésame que beaucoup veulent avoir. Ce visa qui vous permet de venir au Japon, étudier le japonais et progresser au quotidien, tout en vous familiarisant avec la culture locale.

Je tiens à préciser que cet article s’intéresse uniquement au visa étudiant pour une école de japonais, et que je vais prendre en exemple la procédure que j’ai suivi avec Akamonkai, qui n’est pas compliquée.

Bien choisir son école

Ca y est, vous voulez étudiez le japonais au Japon. Vous avez peut-être déjà des bases, ou pas, mais vous voulez venir ici et parfaire ce langage si différent des nôtres. Je vous dirais de suite que c’est la meilleure chose à faire. J’ai constaté par moi-même que l’on apprend plus vite une langue lorsque l’on est imprégné, de cette dernière, au quotidien. Alors n’hésitez pas et venez, vous verrez vous allez aimer, comme moi. Mais avant cela, il va vous falloir choisir une école. Et je vais vous donner quelques pistes de réflexions utiles sur les critères à ne pas négliger :

Quand étudier ? La majorité des écoles proposent des cours le matin ou l’après-midi. La majorité vous impose les horaires et ne vous laisse pas le choix. Quelques unes vous permettent de choisir si vous préférez le matin ou l’après-midi. Beaucoup d’étudiants préfèrent les cours le matin car il est ainsi plus facile de trouver un travail et surtout plus facile de gérer ses journées. D’autres préfèrent l’après-midi car ils ne sont pas matinaux. A vous de voir si vous avez des obligations, préférences ou autres et de faire en fonction. Ceci sera très utile pour le choix de votre future école.

Où étudier ? Je ne parle pas ici de l’école mais de la localisation de celle-ci. Selon que vous soyez à l’Est ou à l’Ouest de Tokyo, cela ne vous donnera pas le même cadre de vie. L’Ouest est perçu pour être plus « moderne » et plus « occidentalisé », notamment avec les quartiers de Shibuya, Shinjuku, Harajuku, Omotesando, Roppongi, … Alors que l’Est est perçu comme étant plus « traditionnel » notamment avec les quartiers tels que Asakusa, Ginza Yanaka, … Selon ce que vous recherchez, l’emplacement de l’école aura son importance

Le travail ? Grande question et grande problématique. En effet, le coût de la vie à Tokyo peut s’avérer élevé et il faut souvent pouvoir travailler pour y faire face. Certaines écoles proposent des offres d’emplois pour leurs étudiants et des aides, ce qui peut-être très intéressant.

Le logement ? Autre problématique assez importante et qui va coûter cher : le loyer. Déjà, il faut savoir que si vous voulez économiser sur cet aspect, les quartiers les « moins chers » de Tokyo, et à proximité de la Yamanote Line, se trouvent entre Okachimachi et Tabata. Ceci aura aussi une incidence sur le choix de votre future école, car si elle est située dans un quartier « plus cher » votre loyer sera conséquent.

Les transports ? Vous allez devoir vous rendre à l’école 5 jours par semaine, tous les mois. Si vous devez emprunter les transports en communs à Tokyo, cela sera une part importante de votre budget. Il vous faudra donc prendre en compte cet élément, notamment pour vos trajets quotidiens entre votre logement, l’école et votre travail.

Les cours ? Toutes les écoles proposent des cursus identiques d’enseignements intensifs et se valent sur ce point (j’en ai testé plusieurs et ais discuté avec des étudiants d’autres écoles). De ce côté-ci, vous n’aurez donc que très peu d’influence.

La renommée de l’école et son réseau ? Autre point à ne pas négliger. En effet, notamment si vous voulez poursuivre vos études après (universités, écoles spécialisées, …) ou même chercher un emploi, cela va jouer un rôle important. Plus l’école est connue et dispose d’un grand réseau et plus vos chances seront grandes.

Les tarifs : toutes les écoles, après de longues recherches, se valent en termes de tarifs pour les cours de japonais, notamment ceux avec un visa étudiant (compter, en général entre 700,000 et 900,000 yen l’année environ).

Voici donc pour ces quelques critères de bases à étudier de très près. Je vous propose maintenant la réflexion que j’ai menée dans mon choix d’école.

Pourquoi j’ai choisis Akamonkai Nihongo Gakko

AKAMONKAI_logo[1]

En février 2012 je décidais de me lancer dans l’apprentissage du japonais en école, et ce pour 2 ans. J’ai donc à ce moment là commencé à chercher des écoles, à les comparer, à analyser toutes les informations et mon choix s’est arrêter sur Akamonkai Japanese Language School. Voici les critères qui ont permis ce choix :

L’emplacement d’Akamonkai : L’école se situe, avec 2 campus, à Nippori et Nishi-Nippori, soit le côté Est de Tokyo, que je préfère, pour son côté un peu plus « ancien », avec moins de grand building et plus d’anciens bâtiments. J’avoue que j’aime beaucoup Yanaka Ginza (ancien quartier célèbre de Tokyo) qui se trouve quelques minutes à pieds d’Akamonkai.

Des offres d’emplois : Akamonkai propose très régulièrement des offres d’emploi à ses étudiants, grâce à leurs partenariats. J’avoue que c’est très utile pour trouver un job étudiant, notamment lorsque l’on est nouveau sur place. Et en plus leur staff aide beaucoup dans les démarches.

Logement abordables : Aux alentours de Nippori, les loyers sont plutôt « bas » comparé au reste de Tokyo et lorsque l’on est étudiant, ce n’est pas négligeable. En plus, l’école dispose de ses propres logements réservés aux étudiants d’Akamonkai (dortoirs et chambres privées) à des prix vraiment abordables (entre 35,000 et 50,000 Yen par mois) et à quelques minutes à pieds de l’école.

Peu de transport à utiliser : je travaille essentiellement sur la partie Est de Tokyo (notamment lorsque je donne des cours de français) et de ce fait, Nippori est bien localisé pour moi. Et puis la station est très bien desservie en transports en commun, notamment avec la Yamanote Line, qui fait le tour de « central Tokyo ».

La plus grande école sur Tokyo : Akamonkai est la plus grande école de japonais à Tokyo et dispose d’un réseau fort et bien développé.  Comme je le dis plus haut, cela joue un rôle important si vous voulez poursuivre vos études ou trouver un travail.

Les cours de business japonais : l’une des rares écoles à en proposer sur une année et avec une aide globale à la recherche d’emploi. Avec la garantie de bénéficier du réseau de l’école. Pour ceux qui veulent trouver un emploi au Japon et apprendre la langue c’est le cursus parfait.

Un staff anglophone et agréable : j’avoue que ça a été un grand plus pour moi. J’accorde beaucoup d’importance au feeling et au contact humain. Et malgré le fait qu’Akamonkai soit une grande école, j’ai de suite sentis que le personnel était à l’écoute, entreprenant et là pour aider dans toutes les situations, ce qui n’est pas le cas dans toutes les écoles.

La diversité des cursus : il y a de tout, pour tout le monde : cours de 3 mois, cours à l’année, cours de business en japonais, … Un choix vraiment varié et accessible.

Voici donc les principaux éléments qui m’ont poussé à choisir Akamonkai Japanese Language School plutôt qu’une autre école. Et franchement, en une année passée ici, je ne le regrette pas du tout, au contraire.

La procédure d’obtention de visa étudiant au Japon

Nous venons de voir comment bien choisir son école de japonais à Tokyo, alors maintenant je vous propose de nous attarder sur la procédure d’obtention du visa étudiant au Japon, en passant par Akamonkai Japanese Language School :

passeport

Prendre contact avec l’école via leur site Internet (http://www.akamonkai.ac.jp/french/), leur téléphoner ou se déplacer sur place si possible. Lors de ce contact, leur poser toutes les questions pour lesquelles vous voulez des réponses ou de l’aide.

Remplir les documents et les envoyer, la liste complète est disponible ici : http://www.akamonkai.ac.jp/french/admission/guideline/documents.html . Vous pouvez remplir les documents en anglais, ils seront traduits par l’école en japonais. Personnellement je n’ai déposé aucun document en original (je les ai tous scannés et c’est passé). Il faut faire attention à être capable de justifier tout ce que vous avez fait depuis votre entrée en école primaire (école, années de travail, …) avec les documents requis (certificat de travail, diplôme, bulletins scolaires, …). Ne laissez aucun « trou » dans votre historique et assurez-vous d’avoir au moins 12 années d’études depuis la primaire ou un baccalauréat. Faites aussi attention à ce que votre passeport soit valable au moins 6 mois après la fin de vos études pour que vous puissiez obtenir un visa avec ce dernier. Enfin, assurez-vous d’avoir un garant (de préférence dans votre famille directe : parents, frères et sœurs) ayant des revenus stables et des économies (2,5 millions de Yen ou plus), pour pouvoir pallier un défaut de paiement de votre part. Quand vous remplissez ce dossier, dites vous que l’école veut que vous lui montriez que vous voulez vraiment étudier le japonais pour des raisons claires et identifiables (ne dites pas et que vous voulez apprendre à lire les mangas ou ce genre de choses trop réductrices, car il y a peu de chance que ça passe. Poussez votre motivation plus loin) et que vous êtes en mesure de payer vos frais de scolarité et vos frais de vie quotidienne au Japon. Vous devez « rassurer » l’école au maximum. Ah, et écrivez tous vos documents avec un stylo à bille NOIR, et rien d’autre.

Soumission à l’immigration : l’école envoi votre dossier à l’immigration pour traitement. Cela prend environ deux mois. Dès la réception des informations, l’école vous tiendra immédiatement informé.

Paiement des frais de scolarité : Si votre dossier est validé par l’immigration japonaise, l’école vous demandera de payer à l’avance une partie des frais d’études (en général 6 mois).

Certificat d’éligibilité : une fois les frais de scolarité payés, l’école vous enverra à votre domicile, n’importe où dans le monde, votre « Certificate of Eligibilty ». Avec ce document, vous pourrez recevoir votre visa étudiant.

Le visa étudiant : Il y a 2 possibilité, vous êtes dans votre pays d’origine et là vous faites la demande à l’ambassade ou consulat du Japon le plus proche, ou alors vous êtes au Japon et vous faites la demande de visa directement à l’immigration (Shinagawa, si vous êtes à Tokyo). Il vous suffit d’apporter le « Certificate of Eligibility » et la « Letter of Acceptance », de remplir un formulaire, déposer votre passeport et repasser à une date ultérieure pour le récupérer avec votre visa.

Voila, si vous suivez bien ces étapes à la lettre, et que vous remplissez bien votre demande, avec tous les documents demandés, vous verrez que ce n’est pas difficile d’obtenir un visa étudiant pour le Japon.

Petits conseils supplémentaires

Voici quelques conseils en plus qui vous permettront de bien profiter de votre visa étudiant au maximum

Assurance étudiant : ne partez pas sans assurance. Une fois au Japon, vous aurez le droit à la sécurité sociale japonaise qui couvrira 70% de vos frais médicaux. Les 30% restant seront ainsi à votre charge. C’est pourquoi une assurance étudiant à l’étranger est très importante, car les frais médicaux coûtent très chers. Je vous recommande de voir mon article sur Chapka Assurance par ici, avec qui vous pourrez obtenir 5% de réductions. 😉

Profitez du taux du yen : le Yen est bas, les frais d’école sont donc beaucoup moins élevés, puisque les prix ne changent pas. Alors profitez-en. Quand j’ai payé mes 6 premiers mois de cours, le taux était de 1€ = 100 Yen, maintenant le taux est de 1€ = 130 Yen, je réalise donc quelques milliers d’euros d’économies, il ne faut pas s’en priver.

resident card

Demandez le visa de travail : dorénavant l’autorisation de travailler jusqu’à 28 heures peut être délivrée à l’aéroport (au moins à celui de Tokyo – Narita) si vous remplissez le formulaire “APPLICATION FOR PERMISSION TO ENGAGE IN ACTIVITY OTHER THAN THAT PERMITTED UNDER THE STATUS OF RESIDENCE PREVIOUSLY GRANTED”. Si vous ne l’obteniez pas de suite, lorsque vous arrivez à l’école, demandez à remplir un formulaire pour l’obtention de la dérogation vous permettant de travailler avec votre visa étudiant. En effet, avec cette dérogation, vous pourrez travailler 28 heures par semaine maximum, ce qui n’est pas négligeable. La demande prend 3 semaines environs, alors faites-la de suite.

Voici donc pour les procédures vous permettant d’obtenir un visa étudiant pour venir étudier le japonais au Japon. J’espère que cela vous sera utile. Et si vous avez des questions, surtout n’hésite pas, j’y répondrais.

58 Comments »

  1. Chris 16 octobre 2013 at 7 h 10 min - Reply

    Avec un tel dossier, je sens que l’école va recevoir quelques nouveaux candidats français très prochainement ! Ils pourront te dire merci :)

    • tunimaal 29 octobre 2013 at 14 h 44 min - Reply

      Bah c’est une école qui vaut le coup donc tant mieux pour eux si c’est le cas 😉

  2. Celtil 16 octobre 2013 at 7 h 25 min - Reply

    Bonjour Aala,
    très bonne description de cette école.
    précédemment tu avais parlé d’une autre école: Toshin school ( Ecole-Tokyo )
    Au vu de ton expérience qu’elle est la mieux structurée, et la plus accessible pour un occidental?
    Car je prépare en ce moment le dossier pour un visa étudiant pour démarrer en avril à Tokyo.

    celtil

    • tunimaal 29 octobre 2013 at 14 h 47 min - Reply

      Salut Celtil,

      je ne suis pas à Toshin donc il m’est difficile de m’exprimer en connaissance de cause sur cette école, mais les retours que j’en ai eu sont bons.
      Je suis à Akamonkai et l’école est très bien structurée vu que c’est la plus grande sur Tokyo. Tout est OK pour bien y étudier et progresser.
      Je pense que ce qui fera la différence ici ce sera le lieu où tu veux être pour étudier, parce que dans l’ensemble elles se valent, même si Akamonkai est plus reconnue que Toshin.

  3. Karolyn 16 octobre 2013 at 8 h 07 min - Reply

    Salut !

    Merci pour toute ses informations =).
    Personnellement j’ai jeter mon dévolue sur une autre école Toshin School j’espère pouvoir y allée en Septembre prochain.
    En lisant ton article je n’avais pas pensée au fait que l’école se situe dans l’ouest et que mon hébergement je situe lui à l’est je vais donc recalculez mon budget transport =).
    Un grand merci pour tes super article.

    • tunimaal 29 octobre 2013 at 14 h 47 min - Reply

      Salut Karolyn

      content que tu ais fais ton choix et qui sais, peut-être que l’on se croisera en septembre 😉

  4. Alayx 16 octobre 2013 at 15 h 09 min - Reply

    Un article très intéressant, cependant je crois comprendre qu’il faut un certains niveau en anglais pour pouvoir faire tout ça non?

    • tunimaal 29 octobre 2013 at 14 h 49 min - Reply

      Salut Alayx,

      pour tous les dossiers il faudra au minimum être capable d’écrire en anglais, mais je te rassure tout de suite, en utilisant google translator c’est très facile.
      Après dans l’école les cours sont exclusivement en japonais, personne ne parle anglais et tu progresses très très vite.

  5. grey 16 octobre 2013 at 16 h 49 min - Reply

    super, je m’y met dès maintenant.

    • tunimaal 29 octobre 2013 at 14 h 49 min - Reply

      Cool et à bientôt alors 😉

      • grey 3 décembre 2013 at 12 h 24 min - Reply

        là j’y pense sérieusement parce que niveau note je me prend des tuiles alors que j’ai eu un TOEFL qui me situe à un très haut niveau, c’est un signe, les facs françaises de langue j’en peux plus. là je suis dans une phase d’intense parlementation avec les parents pour décider tout le monde à tenter l’experience.

        • tunimaal 17 décembre 2013 at 20 h 28 min - Reply

          Alors bonne chance à toi dans tes démarches 😉

          • grey 17 décembre 2013 at 22 h 52 min - Reply

            janvier je commence les démarches. j’éspère qu’on se verra d’ici aout si ça marche.

            • tunimaal 19 décembre 2013 at 18 h 34 min -

              Ok alors à Août dans ce cas là 😉

  6. Bryan 20 octobre 2013 at 12 h 06 min - Reply

    Salut, super article j’ai vraiment adorer. Grâce à toi je suis encore de plus en plus motiver pour apprendre la Japonais la bas mais je doit encore attendre 3 ans :/ avant de pouvoir y aller comme il me reste seulement deux ans d’étude plus 1ans de travail pour pouvoir avoir assez d’argent pour payer l’école et le logement etc. J’ai l’impression que ça va durée un éternité tout cela ^^. Je voulais te demander si il fallait obligatoirement parler Anglais dans cet école que tu as choisi ? Car je ne suis pas très doué avec l’anglais :/. Et aussi je voulais savoir si les profs ou l’administration etc savent parler Français ? Et dernière question est-ce qu’ils savent parler aussi le chinois ? Car la j’apprends le chinois dans mon école car je sais que beaucoup de chinois apprennent la Japonais dans ces école la et sa peut-être toujours pratique. Merci pour tous ces super article j’ai vraiment hâte de voir le prochain article :). Continue comme sa tu es vraiment super cool de nous donner tant de conseil :) sa nous aide vraiment :)

    • tunimaal 29 octobre 2013 at 14 h 52 min - Reply

      Salut Bryan,

      alors il ne faut pas parler anglais dans cette école. Les cours sont exclusivement en japonais et tu progresses très rapidement. Je n’utilise jamais mon anglais là-bas.

      Aucun membre de staff ne parle français, mais même si tu ne parles pas du tout anglais, tu verras ce n’est pas difficile de se faire comprendre parce qu’ils ont beaucoup d’expérience sur la vie étudiante.

      Sinon ils ont du staff qui parle coréen, mongole, vietnamien et chinois. Il y a beaucoup d’étudiants chinois d’ailleurs sur place.

      • Bryan 29 octobre 2013 at 19 h 49 min - Reply

        merci de ta réponse :) maintenant je n’ai que deux école en tête Toshin School et ton école, je sens que je me rapproche de mes choix et je commence à de mieux en mieux bien me préparer pour quand je pourrais partir la-bas et apprendre cet magnifique langue et de connaître tout cette magnifique culture qu’il y a dans ce pays qui réserve plein de surprise a tous ceux qu’ils veulent apprendre la langue et la culture du pays :)

        • tunimaal 2 décembre 2013 at 15 h 50 min - Reply

          Au plaisir et content d’avoir pu t’aider un peu dans ta recherche 😉

  7. barantinos 27 octobre 2013 at 15 h 48 min - Reply

    Pareil, plus que 2 ans pour aller y étudier ^-^
    Ca va ètre tellement long d’attendre.. :'(

    • tunimaal 29 octobre 2013 at 15 h 03 min - Reply

      Ah 2 ans ça passe vite tu verras 😉

  8. Manu 30 octobre 2013 at 8 h 40 min - Reply

    Sympa comme article. Et tu trouves du boulot facilement une fois sur place ?
    Bien payé ?

    • tunimaal 31 octobre 2013 at 15 h 42 min - Reply

      C’est plus facile qu’on ne le pense de trouver du travail au Japon, même sans parler la langue. En ce qui concerne les salaires, disons qu’ils sont plus élevés qu’en France (au moins une fois et demi mais que c’est logique vu que le coût de la vie est différent).

  9. Jehan 10 novembre 2013 at 16 h 53 min - Reply

    Merci pour cet article et pour ton site, une vraie mine d’information. Nous avons le projet avec ma femme et mon fils (j’avoue qu’a 3 and, il a pas trop donne son avis) de partir au Japon. Nous y sommes alles en vacances nous avons adore. Donc, j’ai etudie la possibilite pour ma femme et moi d’aller y etudier en demandant un visa etudiant d’1 an.
    Je me demande juste comment obtenir un visa pour mon petit garcon. Aussi nous sommes inquiets de ne pas trouver de travail mais tu sembles confiant sur ce point.

    • tunimaal 12 novembre 2013 at 14 h 18 min - Reply

      Salut Jehan,

      bonne question en ce qui concerne ton enfant. Le mieux c’est de demander directement à l’ambassade parce qu’il s’agit là d’une demande spécifique. Mais en théorie, il y a des visas pour le conjoints et la famille d’une personne obtenant la résidence, même temporaire, au Japon. Après je ne sais pas exactement cela se passe avec le visa étudiant.

      Pour le boulot, c’est possible, mais attention c’est un visa étudiant qui te limite à 28 heures de travail sur place pendant la durée du visa et tu dois avoir un taux de présence en cours d’au moins 80% sinon tu peux perdre le visa.

      • Jehan 17 novembre 2013 at 17 h 47 min - Reply

        Merci de ta reponse. Je vais suivre ton conseil et aller a l’ambassade.
        Est il facile de trouver un travail? Avec ma femme, nous avons une experience dans la restauration alors on espere pouvoir travailler dans ce milieu.

        • tunimaal 19 novembre 2013 at 12 h 45 min - Reply

          En ce qui concerne le travail, dans n’importe quel pays ce n’est jamais facile, mais c’est possible pour ceux qui cherchent et qui cherchent bien. C’est pareil de partout. Et en tout cas au Japon, par expérience ce n’est pas impossible. Après il ne fait pas t’attendre à gagner des milles et des cent 😉

          Dans la restauration c’est possible, notamment dans les restaurants français friands de français, même si ils ne parlent pas japonais 😉

          Tiens moi au courant par rapport à te demande 😉

  10. limoge calvin 16 décembre 2013 at 19 h 00 min - Reply

    tunimaal
    je suis camerounais et j’ai envoyé mon dossier a toshin depuis le 11 decembre 2013 en ce moment j’attends la décision de l’immigration, j’ai rempli toutes les conditions c’est a dire j’ai fournir tous les documents donc ils m’ont demandés, Mais pas mal de personne me parle du Japon comme étant un pays encore trop fermé dans le sens de l’intégration,je voudrais avoir votre avis a ce sujet.
    merci

    • tunimaal 17 décembre 2013 at 19 h 56 min - Reply

      Bonsoir Limoge Calvin,

      en ce qui concerne l’intégration au Japon, quoi que tu fasses tu es et tu restera un Gaijin au Japon. C’est comme cela et il faut s’y faire, après cela n’empêche pas d’avoir une vie tout à fait normale sur place.

  11. grey 19 décembre 2013 at 21 h 54 min - Reply

    niveau débouchés c’est fiable?

    • tunimaal 24 décembre 2013 at 6 h 20 min - Reply

      Ils ont un gros réseaux et de toutes façons si tu parles la langue, tout est beaucoup plus facile.

      • grey 24 décembre 2013 at 21 h 24 min - Reply

        ouais, c’est loin devant l’enseignement supérieur français dans tout les cas, surtout avec mon cursus où si t’a pas le capes t’est bon pour les assédic. Même avec le capes dans 75% des cas en fait.

        • tunimaal 2 janvier 2014 at 7 h 13 min - Reply

          En tout cas bonne chance pour tout 😉

  12. Larykosec 23 février 2014 at 12 h 06 min - Reply

    Merci pour ton article Aala, c’est sympa de nous faire partager ta connaissance sur le sujet.
    Je vais me renseigner de mon côté.
    Par contre quel genre de travail propose l’école aux étudiants ?
    Et de quelle manière les étudiants sont accompagnés par l’école dans leur intégration au Japon ?

    • tunimaal 9 mars 2014 at 7 h 06 min - Reply

      Ce n’est pas l’école qui propose les travail, elles ne fait qu’afficher les offres d’emplois proposés par leurs partenaires. Pendant les études, c’est tous genre d’emplois qu’un étudiant peut réaliser (ménage, restauration, …).
      Les étudiants sont accompagnés au cas par cas si ils en font la demande, ils sont orientés, mais il faut aussi se débrouiller un minimum par soit même, parce que ce n’est pas le rôle d’une école de tenir l’étudiant par la main pour lui faire faire des choses.

  13. Galae 4 juin 2014 at 22 h 10 min - Reply

    Après avoir passé 2mois sur place, j’aimerai vraiment y retourner. J’adore cette langue, rien que de la parler et de l’entendre, ça me fait plaisir!
    Mais question sous, c’est pas trop ça, donc 1ere question : est-ce que c’est le demandeur du visa qui doit avoir 2.5Myens? Ca fait quand même 17000E.
    Deuxième question : très honnêtement, je n’ai personne qui a autant d’économie parmi mes proches, mais seulement quelqu’un qui une proprio de son appart et à un bon salaire régulier, est-ce que ça suffit comme garant?

    • tunimaal 5 juin 2014 at 11 h 05 min - Reply

      Ce n’est pas le demandeur du visa qui doit avoir les 2,5M de Yen, mais son garant. Après, si le demandeur les as c’est encore mieux.
      Pour ta deuxième question, la meilleure des solutions c’est de voir directement avec l’école, car elle te répondra mieux que moi sur cette question particulière, et tu verras, ils répondent vite.

  14. grey 12 octobre 2014 at 5 h 06 min - Reply

    eh bien ça y est, j’y suis.

    • tunimaal 13 octobre 2014 at 11 h 40 min - Reply

      Alors ENJOY ^_^

  15. Andreanne 15 octobre 2014 at 3 h 44 min - Reply

    Merci pour cet article très intéressant! J’attends présentement une réponse pour aller à cet école en avril 2014. ^__^
    Je me demandais comment sont les cours? Est-ce qu’on a un peu l’occasion de parler en cours?
    Merci beaucoup!

    • tunimaal 20 novembre 2014 at 6 h 20 min - Reply

      Les cours sont bon, et oui il y a des possibilités de parler en japonais 😉

  16. Jun 17 octobre 2014 at 9 h 01 min - Reply

    Bonjour Aala,

    Merci pour cet article ! Tres bien construit !
    J’ai quelques questions pour toi, si tu permets.

    Quelles étaient tes ambitions en faisant cette école ?
    Est ce que tu avais un arubaito pendant tes études ?

    Est ce qu’une école avec un référent Français n’est pas plus envisageable qu’une école comme Akamonkai, sans aucun staff Français ?

    Merci par avance de ta réponse!

    Jun

    • tunimaal 20 novembre 2014 at 6 h 26 min - Reply

      Bonjour Jun,

      – j’ai fais cette école pour être apte à parler le japonais rapidement
      – oui j’avais un travail en parallèle
      – je ne pense pas que cela soit toujours nécessaire, le fait d’avoir personne pour parler français te force à apprendre le japonais.

  17. elodie 4 janvier 2015 at 19 h 32 min - Reply

    Bonjour Aala,

    Tout d’abord bonne année !

    J’hésite entre Ecole Tokyo et celle que tu nous présentes pour mon PVT. Par contre, au niveau des tarifs, je ne trouve pas d’info sur leur site. Cette école est-elle chère ?
    Merci d’avance !

  18. Vincent 27 janvier 2015 at 15 h 46 min - Reply

    Bonjour Aala,
    je te felicite d’abord pour ta demarche.
    J aimerais ensuite confirmer avec toi qu il n y a pas de limite d age pour acceder a cette ecole et pour avoir droit au visa etudiant.
    Ensuite, j ai cru comprendre que lors de ton sejour a cette ecole, tu avais un travail en parallele : est il autorise de travailler avec un visa etudiant? Si oui y a t il des contraintes (nb d heure par semaine par ex). quel type de travail as tu trouve? Avais tu deja un bon niveau de japonais pour l obtenir?
    Merci de tes conseils

    • tunimaal 27 janvier 2015 at 17 h 00 min - Reply

      Oui, en théorie il n’y a pas de limite d’âge pour ce genre de visa au Japon. Pour ce qui est du travail, tu es autorisé, si tu demandes la dérogation, à 28 heures par semaine, et l’école à une liste d’offres d’emplois mis à jour régulièrement, et adaptés aux personnes ne parlant pas nécessairement bien le japonais. Pour trouver du travail, je t’invite à lire mon article sur le sujet: http://www.gaijinjapan.org/travailler-au-japon-dans-une-entreprise-japonaise-ou-etrangere-le-guide/

  19. Vincent 27 janvier 2015 at 15 h 50 min - Reply

    Je viens de voir plus haut ton paragraphe sur le travail limite a 28h en cas de visa etudiant + derogation pour autorisation de travail…
    desole je n avais pas vu

    • tunimaal 27 janvier 2015 at 17 h 00 min - Reply

      Pas de souci 😉

  20. Alexandre 10 mars 2015 at 19 h 07 min - Reply

    Bonjour Aala,

    J’ai étudier depuis 2010 le japonais mais je n’arrive pas à obtenir ma licence ici en France, j’aimerais savoir si il y a possibilité (dans mon cas j’ai validé la première année et je rencontre des difficultés pour la suite : manque de concentration, peu de pratique de la langue) de poursuivre mon cursus au Japon au sein d’Akamonkai ? j’ai une idée précise du métier que j’aimerais faire, mais voilà, l’école en France me parait long et dépourvue d’attirance pour moi.

    Est ce que Amakonkai prépare seulement ses cours en vue de faire passer le JLPT à ses étudiants ou permet de passer un diplôme certifié par les universités ?

    • tunimaal 31 mai 2015 at 10 h 33 min - Reply

      Deux choses:

      – Akamonkai prépare pour le JLPT mais aussi pour les universités
      – attention au fait de ne pas avoir de diplôme universitaire si tu veux travailler au Japon car c’est demandé par l’immigration pour obtenir le visa.

  21. Lio 24 avril 2015 at 6 h 26 min - Reply

    Bonjour Aala,

    Merci pour ton article. Suite à la recommendation d’un ami jai opté pour l’ARC Academy Language School à Shibuya. Par contre j’ai lu dans ton article que l’on peut travailler 28h/semaine avec une dérogation visa étudiant. Lors de mon inscription à L’ARC Academy, il était noter que je pouvais faire la demande pour travailler (20h/semaine maximum). Je ne sais pas si la loi a changer ou si cela dépends des écoles.

    • tunimaal 1 juin 2015 at 8 h 12 min - Reply

      La loi est la même pour toute, la limitation est de 28h. Après, sache que techniquement ton école est « propriétaire » de ton visa et qu’elle est en droit de t’imposer des conditions plus spécifiques.

  22. Emma 27 avril 2015 at 9 h 35 min - Reply

    Bonjour,
    Je songe sérieusement à aller étudier dans cette école mais je me demandais si après avoir étudier la-bas il était possible de travailler en France ou à l’international ? (en tant que professeur de japonais par exemple) ou si elle n’a de valeur qu’au japon ?

    Merci !

    • tunimaal 1 juin 2015 at 8 h 24 min - Reply

      Selon ton niveau, oui il est possible de devenir professeur de japonais et cette école propose des cours pour arriver jusqu’au niveau JLPT1.

  23. jun 31 mai 2015 at 10 h 41 min - Reply

     »
    – attention au fait de ne pas avoir de diplôme universitaire si tu veux travailler au Japon car c’est demandé par l’immigration pour obtenir le visa.
     »

    Comment ça ? De ne pas avoir de diplôme ?

    • tunimaal 1 juin 2015 at 0 h 18 min - Reply

      L’immigration demande un visa universitaire ou équivalent (comme un BTS ou un DUT) ou plusieurs années d’expériences, selon le secteur d’activité, pour donner un visa de travail, c’est la règle.

  24. Alice 5 juillet 2015 at 16 h 16 min - Reply

    Bonjour Aala,
    Avec une amie, j’ai pour projet de partir étudier le japonais un an et nous cherchons toujours dans quelle école nous inscrire. Ce ne sera pas possible avant deux ans histoire d’avoir l’argent nécessaire par contre ^^’
    J’ai quelques questions sur Akamonkai. Sur le site, ils disent qu’il y a des activités pour les élèves et je voudrais savoir si c’est obligatoire de participer à toutes les activités de l’école ? Ensuite, pour les documents à fournir à l’inscription, est-ce que c’est suffisant d’envoyer les documents en français ou faut-il les faire traduire en anglais ?
    Merci d’avance !

    • tunimaal 6 juillet 2015 at 8 h 04 min - Reply

      Bonjour Alice,

      pour les activités, beaucoup sont optionnelles 😉 Et pour les documents, étant donné que l’école ne dispose pas de staff parlant français, tu devras traduire (toi même) les documents, mais ce n’est pas très difficile.

Leave A Response »