Butler Café – Shibuya : la belle arnaque

tunimaal 18 juin 2013 64
Butler Café – Shibuya : la belle arnaque

Voici mon expérience au Butler Café de Shibuya, et laissez-moi vous dire qu’elle fût déplaisante. Je vous explique ici pourquoi.

Depuis que je suis au Japon, j’aime aller dans les bars à thème tel que les Maid Café, School Girl café, Zauo Izakaya, les café à chats ou bien encore le Lockup de Shinjuku. Aujourd’hui, je vais vous parler de mon expérience au Butler Café de Shibuya.

Le Butler Café : c’est quoi ?

Beaucoup connaissent les Maid Café, ces bars à thèmes où de jeunes demoiselles habillées en tenue de soubrette vous servent vos consommations, tout en jouant avec vous et en vous divertissant. Et bien les Butler café sont censé être la version masculine des Maid Café.

Ici, pas de jeunes demoiselles pour vous servir, mais de jeunes hommes habillés en majordome. Ils sont à votre service et au petit soin pour vous. La particularité du Butler Café de Shibuya, est que les serveur ne sont pas japonais et parlent tous en anglais exclusivement.

La clientèle y est essentiellement féminine et y va pour pratiquer son anglais dans une atmosphère différente. Jusque là, le concept semble sympathique. Mais une fois à l’intérieur, tout n’est pas parfait, bien au contraire.

Au Butler Café, tout est interdit …

Lorsque nous sommes arrivés au Butler Café, l’accueil a été glacial. Pas de sourire de la part des serveurs ou du manager. La mise en scène de la remise des couronnes aux princesses (chaque cliente se voit remettre une couronne et est considérée comme une princesse) fût brève et soporifique.

Butler Café Shibuya avec les princesses - butler roses

Après cela, commença la pire des choses qu’il m’est été donné de voir dans un café ou restaurant. Le manager est venu nous voir et à commencé à nous énuméré toutes les choses interdites de faire dans ce lieu. Au fur et à mesure qu’il nous informait de cela, nous avions le sentiment que nous n’avions rien le droit de faire : pas le droit de prendre de photo (si ce n’est de la nourriture et de nous-mêmes), pas le droit d’utiliser la clochette pour appeler les serveur de manière trop répétitive, obligé de consommer 2 produits par personnes par tranche de 2 heures, pas le droit d’aller aux toilettes sans être accompagné d’un Butler, pas droit de quitter le café sans l’escorte d’un Butler, interdit de parler au Butler escortant une autre personne …. Pendant 5 minutes ce fût une liste improbable de choses interdite.

Butler Café Shibuya avec les princesses - règlement

L’impression que cela nous a donné était que nous n’avions que le droit de manger et payer. Nous nous sommes donc demandé pourquoi faire un tel lieu, avec un tel décor et un tel concept si nous ne pouvions rien y faire. Et puis, nous avons ouvert les menus et nous avons constaté les tarifs. On s’est immédiatement rendu compte qu’il fallait compter au minimum 3000 yen par personne, pour avoir le droit de ne rien faire, si ce n’est manger.

… et le service fût exécrable

En plus de ces interdictions, nous avons vite constaté la qualité de service trop oppressive. En permanence nous étions épiés par un ou plusieurs Butler et le manager. Il y avait toujours quelqu’un pour nous surveiller ou qui était debout à côté de notre table sans bouger.

Les plats étaient froids et quasiment immangeable. C’était des plats surgelés à peine réchauffé. Encore mieux, dans l’un des plats se trouvait un morceau métallique issu d’une boîte de conserve. Lorsque nous l’avons fait remarquer au Butler nous n’avons même pas eu le droit à des excuses. Il a tout simplement prit le bout métallique et il a disparu.

Butler Café Shibuya avec les princesses - plats

Les Butlers étaient supposer jouer un rôle et nous traiter comme des clients de qualité mais au final on s’est retrouvé servit comme de vulgaire merde. Je ne mâche pas mes mots car ce fût vraiment exécrable, compte tenu de ce qui était censé nous être proposé.

En clair, ambiance inexistante, prix exorbitant, service exécrable, nourriture dégueulasse, interdiction de faire quoi que ce soit, … Mais cela ne s’arrête pas là.

Je vous ferais remarquer que notre groupe comprenait 2 filles et que le traitement était le même pour elles.

Butler Café de Shibuya : l’envers du décor

Avant de nous rendre dans ce Butler Café, en Octobre 2012, j’avais mené une petite enquête afin de savoir comme ce lieu fonctionnait.  Ma curiosité avait été éveillée par une annonce de recrutement pour ce café, publiée sur le site Craig’s List. J’avais vu cette annonce être publiée plusieurs fois, durant des mois et je me suis donc demandé pourquoi elle était toujours affichée. En faisant un peu de recherche j’ai très vite compris pourquoi : il y a beaucoup de turn-over dans ce café et les employés ne restent pas longtemps car les conditions de travail ne sont pas satisfaisantes.

Mais avant de rentrer dans le détail, je vous propose de voir leur annonce publiée le 23 mai 2013 sur le site Craig’s List (cette même annonce est publiée de manière répétée) :

Waiter job at concept cafe (Shibuya Tokyo)

We are looking for polite, elegant waiters who live in Japan and are fluent in English to work in our butler cafe.

Applicants must hold working holiday, work permit, student visa or must be able to work in Japan.

We are a concept cafe / restaurant, so you should be elegant, good actor and able to perform and speak with customer.

This themed cafe places emphasis on making its female customers feel like princesses.
The butlers act accordingly, providing a welcoming environment and give each princess a unique, individual experience.

Butlers need to have exceptional people skills, be punctual and have a strong work ethic.
Applicants who are solely looking for a place to make money are not of interest to us.
Rather, we are looking for those with a genuine passion for serving, pleasing and entertaining others.

No waiter experience necessary.

We want « only person who is living in Japan now » and « has visa that permits work in Japan ».

Please send us resume or your information if you are in Japan with it.

We look forward to hearing from you!

Lorsque vous lisez cette annonce, vous pouvez constater qu’ils vous demandent d’être un très bon acteur, d’avoir un profil exceptionnel, d’être élégant et qu’ils vous disent qu’ils ne recherchent pas des personnes voulant gagner de l’argent. Et pour cause, les compétences requises sont élevées, mais le salaire est misérable : 900 Yen de l’heure, pendant la formation, puis 1000 Yen de l’heure par la suite.

Pour mettre en avant leur concept, ils mettent en avant un article de CNN qui fait l’éloge de leur concept, un article qui a dû être rédigé par une journaliste qui a dû être servie comme une véritable princesse (elle devait s’être identifiée comme journaliste puisqu’elle a eu le droit de prendre des photos pour son article) :

http://travel.cnn.com/tokyo/drink/tokyos-classiest-cafe-brings-back-butler-919582

J’ai eu l’occasion de parler avec des personnes ayant travaillé là-bas, ou de lire des témoignages sur le net, et je peux vous affirmer que les conditions de travail ne valent pas le salaire proposé. Ce qui ressort de ces expériences est que les actions demandées (être un excellent acteur, extrêmement poli, serviable, …) et le salaire ne coïncide pas. Mais en plus de cela, beaucoup de pression semble être mise sur les épaules de ces Butlers par leur direction afin de les pousser à vendre des produits supplémentaires à leurs clients (photos avec les Butlers, menus spéciaux)… Les Butlers touchent en effet un pourcentage sur ces ventes additionnelles.

Ce serait donc à cause de ces conditions de travail que les employés quitteraient le travail rapidement et que le Butler Café se doit, en permanence, recruter de nouveaux Butler.

Voici donc pou mon expérience dans ce café à thème, la pire que j’ai connue, pour le moment, au Japon. Personnellement, je vous le déconseille.

L’avez-vous essayé ? Aimeriez-vous vous y rendre ou bien y travailler ?

64 Comments »

  1. Nakana 18 juin 2013 at 13 h 45 min - Reply

    Vous auriez du tourner les talons à énumération de la liste et vous tirez vite fait (sans être accompagnés d’un Butler)

    • tunimaal 18 juin 2013 at 13 h 47 min - Reply

      On aurait bien voulu, mais j’ai oublié de dire une chose dans cet article: ils aiment harceler les gens au téléphone.

      J’ai une amie qui avait fait une réservation au téléphone et qui avait annulé car elle ne voulait plus s’y rendre. Après cela, ils l’ont appelée à plusieurs reprises et lui ont parlé de manière très déplacée.

  2. Clément 18 juin 2013 at 14 h 14 min - Reply

    Il existe d’autres café de ce genre a Tokyo ??? Mais avec de meilleur conditions de travail/salaires ? J’aimerais travailler dans ce genre de café mais si les conditions de travail sont toutes les même,je pense arrêter de chercher dans cette branche.

    • tunimaal 19 juin 2013 at 8 h 23 min - Reply

      Oui il existe plein d’autres cafés de ce genre à Tokyo. Pour les salaires c’est très souvent les mêmes conditions, il ne faut pas se leurrer. Mais je pense que dans la majorité des endroits les conditions de travail doivent être meilleures.

  3. apachai 18 juin 2013 at 15 h 38 min - Reply

    waw a ce point la. ca me semble louche que ca tienne la route comme boite. ca aurai du fermer y a un moment si c’est aussi nul que ca?

    • tunimaal 19 juin 2013 at 8 h 25 min - Reply

      Dans d’autres villes peut-être. Mais ici c’est Tokyo. Dans la région du Kanto tu as environ 35 millions d’habitants, donc autant de clients potentiels. Ajoute à cela le fait qu’il y à beaucoup d’étrangers qui viennent au Japon et qui ne parle pas japonais. Ce travail peut sembler être une belle opportunité car tu n’as pas à parler la langue locale. Tout cela doit les aider à rester ouvert.

  4. sedorikku62 18 juin 2013 at 17 h 45 min - Reply

    Je connaissais les MaidCafé mais pas les ButlerCafé.
    Petite découverte.

    • tunimaal 19 juin 2013 at 8 h 27 min - Reply

      C’est un concept qui se développe pas mal et qui semble bien marcher.

  5. Tom 18 juin 2013 at 19 h 29 min - Reply

    Déja je ne comprends pas pourquoi vous les garcons vous y êtes allé sachant que c’est quasiment que pour les femmes, donc ils ne vont pas faire les pigeons avec vos copines si leur mec sont présent.
    Pour le salaire 900Y est la moyenne à Tokyo, donc respect please toi tu as la chance peut être d’avoir de bon revenus mais d’autres n’en n’ont malheuresement pas la chance. Ils acceptent donc les conditions.

    • tunimaal 19 juin 2013 at 8 h 58 min - Reply

      Pour répondre à tes remarques:

      – on y est allé pour tester l’endroit, ce qui n’est pas interdit, jusqu’à preuve du contraire. Bien au contraire je dirais même. Il faut savoir que et endroit, même si la clientèle y est majoritairement féminine, reçoit beaucoup de couples ou d’hommes accompagnés de filles. Peu importe les clients qui viennent ils se doivent de donner la même qualité de service étant donné que les prix sont les mêmes.

      – le salaire de 900 est environ celui de base à Tokyo. Mais au vu des compétences requises et de la qualité de travail haut de gamme qui est demandé, le salaire est extrêmement bas. C’est d’ailleurs pour cela que les employés restent peu et s’en vont rapidement. C’est un fait. Dans les autres endroit, ou les salaires sont les mêmes, les gens restent parce que le salaire est en concordance avec les compétences requises. tu ne peux pas réclamer à quelqu’un un travail très haut de gamme et lui donner des cacahuètes à la fin du mois. Les travailleurs, à majorité, n’acceptent pas les conditions et s’en vont. Sinon, à titre d’informations, je ne gagne pas bien plus dans le travail que je fais à Mickey House, mais le salaire est en rapport avec les conditions requises.

  6. Tom 18 juin 2013 at 19 h 37 min - Reply

    Sinon pour le coup de l’alu dans le plat c’est chaud…

    • tunimaal 19 juin 2013 at 9 h 00 min - Reply

      Il ne s’agit pas d’un vulgaire bout d’aluminium mais d’un bout de fer issus d’une boîte de conserve. C’est une chose inadmissible, et ce qui est pire encore c’est qu’ils ne se sont même pas excusés. Cela démontre bien la médiocrité du lieu et le manque de respect de ses propriétaires.

  7. Marc 18 juin 2013 at 21 h 55 min - Reply

    Personnellement je ne serais pas resté. Il y avait du monde dans le café ? As tu eu des retours d’autres clients ?

    Ca me parait tellement peu commercial ces pratiques… Si les mec ne veulent pas être là qu’ils changent de taff.

    • tunimaal 19 juin 2013 at 8 h 30 min - Reply

      Nous avions envie de partir, mais une réservation avais été faites et ils avaient les coordonnées d’une amie.
      Il n’y avait pas de clients lorsque nous y étions. Et je n’ai pas eu de retour d’autres clients, si ce n’est une amie qui avait annulé sa réservation et qui a été victime harcèlement de leur part.

      • grey 30 juin 2013 at 15 h 11 min - Reply

        carrement?! et les autorités laissent faire ça?
        quel genre de harcèlement d’ailleur?

        • tunimaal 30 juin 2013 at 16 h 36 min - Reply

          C’était essentiellement des appels téléphoniques, un peu menaçant, demandant de payer pour l’annulation. Il semblerait qu’ils soient un peu, trop, à cheval sur l’argent.

          • grey 3 juillet 2013 at 17 h 41 min - Reply

            il faudrait qu’ils essayent avec moi un jour où je me suis levé du pied gauche, juste pour rire, ils reverraient leur priorités.

            • tunimaal 4 juillet 2013 at 5 h 59 min -

              Ah, il ne faut pas tant leur accorder d’importance que cela ;-)

      • e. 27 décembre 2013 at 0 h 21 min - Reply

        bonjour,

        je viens de lire ton commentaire sur le butlers cafe.

        en premier lieu je tiens a dire que la plus part des choses que tu dis sont vrais. les conditions de travai, les butlers parfois pas sympatiques car la pression du travail les entoure… toutes ces regles a l’arrivée dans le cafe… malheureusement je sais de quoi je parle j’y ai travaillé plus d’un an.

        cependant il y a quelque points qui sont absolument faux.je me rappelle tres bien de toi lorsque tu es venu avec tes amis vu que je suis le butler en question qui t’as apparement ignoré lorsque tu as trouvé un morceau de fer dans ton plat( ce dont je ne me rapelle absolument pas) . si cela etait vrais je t’aurai pas ignoré. j’ai quand meme un minimum de savoir vivre. je suis pas debile. j’aurai changé ton plat bien entendu.

        ce que j’aimerai aussi mentioné c’est le fait que vous tiriez une gueule de trois kilometres quand vous etes entrés dans le cafe. je veux bien comprendre que tu ai eu une mauvaise journee ou que tu etais là meme si tu ne le voulais pas, mais moi j’avais 9 h de boulot dans les pates et quand je vois un client tirer une gueule comme ça, ça ne me donne pas envie de m’investir plus que ce qu’il faudrait. d’ou ton impression peut etre de ma froideur.. ce dont je doute…

        aussi j’aimerai mentioner le fait que tu devais certainement etre frustré ce jour la car quelque jours ou semaines plus tot les boss du cafe t’on fait venir pour un job interview ou tu as ete sans aucune hesitation et lementablement recale du a ton orgeuil et fierté surdimentionée. OUi peut etre a tu aussi beaucoup de fierte et donc en consequence tu t’ai fait plaisir en te vengeant de la sorte. ( meme sans te connaitre, le cote fierte j’y crois beaucoup car deux de mes amis qui sont butler sont venue un jour a ton lieu de travail ou tu leur a fait une demonstration ( pour pas utilser un vocabulaire mechant) de ton super parcours au japon… un peu abusé…faudrait rendescendre sur terre..)
        bref pour revenir au sujet, je t’accorde beaucoup de credit sur beaucoup de choses que as dites, mais faut pas trop abuser non plus. laissé une morceau de fer dans un plat… jamais de la vie.!!!

        et pour terminer, certe il y a beaucoup de règles abusives parfois, mais on est au japon c’est un concepte en soit , ce cafe est aussi un concepte et marche tres bien malgrés ses régles (sinon il aurait fermé depuis longtemps) et ces règles en question ne sont pas les mêmes qu’en france. alors si ça te plait pas tu n’y vas pas ou tu rentre a la maison.

        en bon entendeur,

        Butler E.

        • tunimaal 2 janvier 2014 at 8 h 27 min - Reply

          Bonjour « e. »,

          Avant de répondre à ton commentaire, je vais commencer par quatre points :

          – Dans mon article je ne t’ai jamais, au grand jamais attaqué en tant que personne. J’ai critiqué une qualité de service exécrable, ce qui est mon droit en tant que client. Force est de constater que ta seule et unique réponse fut de venir m’insulter.

          – Quand on attaque quelqu’un, surtout de la manière dont tu le fais, on ne se cache pas derrière un pseudo comme le tien « e. ». Dans la vie il faut savoir assumer ses propos et ses paroles, notamment lorsque l’on veut attaquer les autres, sinon c’est faire preuve de lâcheté.

          – L’article a été publié le 18 juin 2013, les 2 amis dont tu fais référence étaient au courant depuis au minimum le 24 juin 2013, comment se fait-il que tu réagisses que le 27 décembre 2013 et pas avant ????

          – Je t’invite vivement à lire les 2 articles rédigés par une cliente américaine qui a été elle aussi très déçue par son expérience sur place et qui en parle très bien le 2 octobre 2013 ici (the date from hell, rien que le titre veut tout dire) et le 19 octobre 2013 par là : (7 reasons the Shibuya’s butler café is awkward, ce titre aussi veut tout dire).

          Maintenant je vais prendre le temps de répondre à ton commentaire point par point afin de rétablir certaines vérités :

          « je suis le butler en question qui t’as apparement ignoré lorsque tu as trouvé un morceau de fer dans ton plat( ce dont je ne me rapelle absolument pas) . si cela etait vrais je t’aurai pas ignoré. j’ai quand meme un minimum de savoir vivre. je suis pas debile. j’aurai changé ton plat bien entendu. »

          Mon cher monsieur, le bout métallique en question a été trouvé dans l’entrée servie à Jean-Paul, le jeune homme assis à côté de moi. Nous avons immédiatement sonné la cloche. Tu es venus à la droite de Jean-Paul, il t’a tendu le bout de fer en disant qu’il l’avait trouvé dans son plat. Tu l’as pris et puis plus rien, mais alors plus rien du tout. NOUS SOMME 4 TEMOINS DE LA CHOSE. Et nous pouvons, tous les 4, affirmer la même chose. N’oublie pas que j’ai écris cet article après être allé dans ce restaurant et que nous étions 4. Donc si je me base sur ce que tu dis, c’est que tu n’as pas de savoir vivre.

          « ce que j’aimerai aussi mentioné c’est le fait que vous tiriez une gueule de trois kilometres quand vous etes entrés dans le cafe. je veux bien comprendre que tu ai eu une mauvaise journee ou que tu etais là meme si tu ne le voulais pas, mais moi j’avais 9 h de boulot dans les pates et quand je vois un client tirer une gueule comme ça, ça ne me donne pas envie de m’investir plus que ce qu’il faudrait. d’ou ton impression peut etre de ma froideur.. ce dont je doute… »

          Quand je lis cela, une chose me choc : si je comprends bien, tu sers les clients à leur gueule. S’ils ne sont pas heureux alors tu donnes un service de merde ??????? J’avoue que ta logique laisse vraiment à désirer, mais au moins c’est bien parce que tu reconnais ce que tu fais, tu ne t’en caches pas. Je t’invite à méditer la citation de Henry Ford « ce ne sont pas les employeurs qui payent votre salaire, ce sont vos clients.
          Maintenant, laisse-moi rappeler encore une fois que nous étions 4 personnes. Dès que l’ascendeur s’est ouvert et que le premier butler nous a ouvert la porte, nous avons eu le droit à des regards glaciaux. Sur le coup je ne comprenais pas et étais surpris. Mes 3 amis, après coup m’ont confirmé l’impression. Nous, en ce qui nous concerne, nous étions souriant jusqu’à ce que ton patron vienne nous déblatérer une liste de choses à ne pas faire pendant plus de 5 minutes.
          Depuis la publication de mon article, j’ai découvert, par 3 autres anciens butler, la raison de cela. En effet, la patronne qui se trouve en cuisine, regarde les clients à l’entrée et dit tout de suite « eux c’est des bons clients » ou « eux ce sont des mauvais clients » et il semblerait que la qualité de service soit adaptée en fonction de ce jugement que la patronne se fait à l’entrée des nouveaux clients. Vas-tu nier les propos tenus par 3 anciens butler ???? Parce que nier ce que 4 clients affirment tous en cœur ça passe, mais si en plus tu nies les propos de tes anciens collègues c’est qu’il y a un problème quelque part.

          « aussi j’aimerai mentioner le fait que tu devais certainement etre frustré ce jour la car quelque jours ou semaines plus tot les boss du cafe t’on fait venir pour un job interview ou tu as ete sans aucune hesitation et lementablement recale du a ton orgeuil et fierté surdimentionée. OUi peut etre a tu aussi beaucoup de fierte et donc en consequence tu t’ai fait plaisir en te vengeant de la sorte. »

          Tu sembles savoir beaucoup de choses dis-donc, mais beaucoup de choses erronées je dirais. Nous sommes allés au bulter café en tant que clients le 18 octobre 2012 avec mes 3 amis, on est d’accord là-dessus (les photos le prouve) ? Et tu affirmes que quelques jours ou semaines avant j’ai été lamentablement recalé pour un entretien d’embauche. Cela me semble très difficile d’une parce que à cette période là j’étais en visa touriste jusqu’au 30 octobre 2012, avant d’obtenir mon visa étudiant. Mais surtout parce que j’ai en effet eu un pseudo entretien d’embauche en date du 8 juillet 2011 à 15h00 (j’ai encore l’e-mail) ce qui fait plus d’une année d’écart et non pas quelque jours ou semaines.. J’aurais donc tendance à dire que ce sont tes patrons qui t’ont affirmés qu’ils m’avaient recalé lamentablement après qu’ils aient lu mon article dans le but de justifier mes écrits. Au lieu de tirer leçon de cette expérience et de changer les choses à changer ils préfèrent remettre sur mon dos en disant que je me venge. Au moins cela aura bien le don de me faire rire j’avoue. Et donc si je suis le raisonnement de ce que tu dis, j’aurais fais cela pour me venger. Alors la fois où en France j’ai été recalé à une embauche parce que « je suis un sale arabe et que les gens de mon espèce ne peuvent pas réussir » j’aurais dû faire quoi ? Brûler l’entreprise ????? Non mais sérieusement il y a un moment où il faut arrêter de vivre dans la science fiction et penser que tout le monde il est mauvais sauf soit.

          Allez tant que j’y suis et puisque que tu as soulevé ce point dont je n’avais pas parlé dans l’article, venons-en à cet entretien d’embauche. Le 6 juillet 2011 j’envoyais un e-mails pour postuler (j’avais déjà un travail chez Leafcup English Café qui me rémunérait bien dans l’ensemble et je donnais des cours de français) plus par curiosité qu’autre chose. J’ai reçu une réponse de tes patrons le 7 juillet 2011 me proposant de venir à un entretien le lendemain à 15h ou 19h30 e j’ai opté pour 15h. Ce jour là je suis venu, on m’a fait rentrer dans la salle, m’asseoir sur un des bancs entouré avec des rideaux puis le manager est venu. On a parlé 1 minute puis il a appelé un autre butler français et ce dernier a dit qu’il me connaissait de Paris. Je ne me souvenais pas du tout de lui et cela à duré une minute. Puis le manager m’a dit que mon physique ne correspondait pas à ce qu’ils attendaient d’un butler et c’était finit. J’étais tellement déçu j’ai faillis me suicider et j’ai préparer un plan plus d’une année pour me venger (tu comprends bien sûr que je déconne dans cette dernière phrase et que je suis sarcastique par rapport à tes propose vides de sens).


          « ( meme sans te connaitre, le cote fierte j’y crois beaucoup car deux de mes amis qui sont butler sont venue un jour a ton lieu de travail ou tu leur a fait une demonstration ( pour pas utilser un vocabulaire mechant) de ton super parcours au japon… un peu abusé…faudrait rendescendre sur terre..) »

          J’aime bien la partie « même sans te connaître » qui montre que tu me juges sans me connaître. Sympa comme mentalité tout ça, après on parle de fierté pour les autres hein. ;-)

          Parlons de tes 2 amis butlers en effet ils sont venus au Mickey House à Takadanobaba le 17 et le 24 juin 2013. Ils sont venus à 3, avec une amie à eux. On a parlé brièvement de mon parcours au Japon parce qu’ils m’ont posés des questions sur le sujet et aussi du butler café. On a parlé de ton lieu de travail parce que le lendemain de leur première venue sur place je publiais mon article. Le 17 juin ils semblaient normaux, contents, …. Rien à signaler. Quand ils sont revenus le 24 juin 2013, ils se sont installés à la table où j’étais (à ma droite – oui j’ai une sacrée mémoire, notamment visuelle, et comme il parait que je suis fier alors je m’en vente ici, si ça ne te déranges pas). Ils ont tout de suite abordé le sujet du butler café. Et une discussion de 10 minutes à eu lieu. Ils ont clairement dit que ce que nous avions vécus comme expérience (je te rappelle que nous étions 4 et pas seulement moi) était vraiment étrange par rapport à ce qui leur avait été enseigné dans ce lieu de travail. Puis j’ai eu comme un mauvais feeling, comme si ils remettaient en doute mes propos et ils sont partis. Depuis plus aucunes nouvelles d’eux. Jusqu’à ce que tu viennes en ce 27 décembre 2013 me dire qu’ils t’avaient dit que j’étais une personne fière. Je peux ainsi facilement constater qu’en à peine 2 fois 10 minutes ils ont cerné mon caractère et qu’en plus ils ne m’ont jamais rien dis de tel en face à face. Mais par contre à toit ils t’ont tout dit sur moi. Si je ne me trompe pas, dans un dictionnaire, on appelle cela de l’hypocrisie non ? Tu sais le fait d’être gentil avec les gens en face à face et puis de casser du sucre sur leur dos après. Penses-tu cher ami que des personnes hypocrites ont une parole qui soit vraie et digne de confiance ? Les hypocrites ne disent-ils pas aux autres ce qu’ils veulent entendre ?

          Avant de juger les gens sans même les connaître essaye au minimum de les rencontrer et de te faire ta propre opinion sur eux, surtout si après tu veux les insulter et leur donner des leçons de morales du type « faudrait redescendre sur terre ».

          « bref pour revenir au sujet, je t’accorde beaucoup de credit sur beaucoup de choses que as dites, mais faut pas trop abuser non plus. laissé une morceau de fer dans un plat… jamais de la vie.!!! »

          Malheureusement si, le 18 octobre 2012. Mais soyons clairs quand même tu n’as pas laissé le morceau de fer qui étais déjà dedans, tu sais dans l’entrée de mon ami, tu l’as pris mais ne t’ai jamais excusé ni rien et tu as laissé l’assiette à mon ami pour qu’il mange. Service exécrable comme je dis.

          Et puis n’oublie pas le fait que nous étions 4 et que les 4 affirmons sans aucune hésitation la même chose. A 4 contre 1 c’est difficile de traiter les autres de menteurs, ne penses-tu pas ?

          « et pour terminer, certe il y a beaucoup de règles abusives parfois, mais on est au japon c’est un concepte en soit , ce cafe est aussi un concepte et marche tres bien malgrés ses régles (sinon il aurait fermé depuis longtemps) et ces règles en question ne sont pas les mêmes qu’en france. alors si ça te plait pas tu n’y vas pas ou tu rentre a la maison. »

          J’avoue que j’adore cette partie de ton commentaire, certainement ma préférée et de loin. Tu sembles vouloir dire que parce que je suis français (comme toi l’ami) je ne pourrais pas comprendre toutes les règles dans ce genre de lieux typiquement japonais ? Mais en disant cela c’est clairement oublier qu’avec moi se trouvaient 2 demoiselles 100% japonaises qui rentrent à 100% dans le cœur de cible du butler café de Shibuya. Et laisse moi te dire qu’elles ont été dégoutées comme pas possible de cet endroit « la pire expérience de leur vie » comme elles ont clairement dit. Peut-être qu’elles aussi devraient rentrer en France non ???

          Quand tu dis que ce café marche très bien, j’ai envie de te rappeler que l’on se trouve à Tokyo. Sais-tu combien il y a d’habitants à Tokyo : 12 millions. Et dans le grand Tokyo : 35 millions. Il est extrêmement plus facile d’ouvrir un business qui va marcher à Tokyo que n’importe où ailleurs dans le monde parce qu’il y a une potentiel de clients énorme. Allez faisons un petit calcul juste pour le fun :

          Disons que le butler café à 50 places assises et qu’il fait salle comble le midi et le soir (et toi qui a travaillé là-bas tu sais que j’abuse beaucoup dans les chiffres, que je les grossis énormément là). Cela fait donc 100 clients par jour soit 36,000 clients à l’année. Sais-tu quel pourcentage 36,000 représente sur 35 millions ? 0,10% de la population du grand Tokyo.

          En clair même si le butler café faisait salle comble tout le temps, en permanence, il ne toucherait même pas 0,10% de la population du grand Tokyo. Alors s’il te plaît ne viens pas justifier que ce concept marche et qu’il n’est pas fermé à cause de ça. Si il n’est pas fermé c’est parce qu’il y a un énorme vivier de clients potentiels à portée de main c’est tout. Même si ils ont des clients insatisfaits ils auront toujours des nouveaux clients à porté de main. Comme qui diarit « un de perdu 10 de retrouvés »….

          Pas convaincus ? Je t’invite à faire un tour dans les petites ruelles de Tokyo et de regarder tous les petits magasins qui semblent ouverts depuis des décennies et où on ne voit jamais de clients à l’intérieur. Comment font-ils pour rester ouvert ? Parce qu’il y a un vivier de clients potentiels très important. Et oui, à Tokyo tu pourrais même ouvrir une boutique de caca (j’exagère un peu ça fait plus fun) et tu aurais du succès parce que sur 35 millions d’habitants tu auras toujours des clients.

          Le facteur qui montre que ce concept ne fonctionne pas tant que cela c’est le turn over au niveau des employés. Les patrons sont en permanence en train de recruter parce que les employés partent. Dans une entreprise on regarde plusieurs facteurs pour juger de son succès dont le chiffre d’affaires (ramené à son potentiel) mais aussi les employés. Et bien sûr la satisfaction des clients, et il semblerait que sur ce dernier point ce business ne soit pas du tout un franc succès.

          Sur ce je te souhaite quand même une bonne année et je t’invite à revoir tes jugements et à savoir faire la différence entre critiques professionnelles et attaque personnelles.

  8. Khan 19 juin 2013 at 0 h 28 min - Reply

    Pauvre tuminaal ; je ne savais même pas tous ces détails sur ce genre d’endroit. On penserait à des ambiance Kuroshitsujiesque, mais même pas. Merci encore pour ce bilan détaillé…

    • tunimaal 19 juin 2013 at 8 h 32 min - Reply

      Oui pauvre de moi haha. Ce qui m’embête le plus c’est d’avoir payé pour ça. Et de rien ;-)

  9. Ben 19 juin 2013 at 20 h 44 min - Reply

    Une info toujours bonne à prendre en tout cas ! Sauf problèmes je serait en PVT a Tokyo fin septembre et grâce à ton blog , j’ai découvert beaucoup d’infos sur Tokyo grâce à ton blog . Merci et continue comme sa ;)

    • tunimaal 20 juin 2013 at 4 h 28 min - Reply

      Bon bah je suis content que mon blog t’aide et te donnes des infos utiles ;-) Je te promets quelques articles, à venir prochainement, qui je l’espère te seront tout aussi utiles ;-)

  10. Jorge 20 juin 2013 at 6 h 20 min - Reply

    Ca se voit que t’as pas trop envie de sourire sur la photo. Lèvres pincées, ça sent L’insatisfaction a plein nez LOL.

    • tunimaal 20 juin 2013 at 13 h 52 min - Reply

      Oui c’est clair, j’étais assez agacé sur cette photo. C’était juste après que le manager nous ait énuméré les choses interdites.

  11. Tom 20 juin 2013 at 20 h 31 min - Reply

     » je ne gagne pas bien plus dans le travail que je fais à Mickey House, mais le salaire est en rapport avec les conditions requises. »

    C’est cet endroit ou tu il y une table avec différentes nationalité ?
    N’oublions pas les 250 000 des cours de francais ;)

    • tunimaal 21 juin 2013 at 1 h 26 min - Reply

      Tu ne prends là qu’un montant global. Mais ramène le à l’heure et tu verras que je ne gagne pas bien plus.

      Je charge 3000 Yen par heure de leçon. Sur ces 3000 Yen il faut déduire environ 500 de transports aller-retour et 400 Yen de boisson.
      Il reste donc 2100 Yen à la fin. Pour cette heure de leçon je travaille donc une heure avec l’étudiant, 30 minutes chez moi à préparer la leçon et en moyenne une heure de transports (30 minutes aller et 30 minutes retour). En tout j’ai donc 2h30 de mon temps qui est pris pour 2100 Yen. Ceci représente donc un montant à l’heure de 840 Yen, soit moins que les Butler dans le Butler Café de Shibuya.

      Et puis, tu détourne là la discussion et les faits. Ce n’est pas moi qui critique ce travail à la base, mais les travailleurs eux-mêmes, ceux qui travaillent à là-bas et qui partent. Ce n’est pas moi qui fait le turn-over mais les travailleurs qui se plaignent des conditions de travail qui ne sont pas en correspondance avec les salaire proposé. Ce n’est pas moi qui dis, à la base, que le salaire est trop faible mais bien les personnes qui ont travaillés en tant que Butler. Il ne faut pas confondre les choses et ne pas oublier qu’un fait est un fait et reste un fait. Les travailleurs quittent cet emploi rapidement car ils se plaignent tous des conditions de travail et du salaire qu’ils jugent misérable comparé aux compétences requises pour cet emploi. Un fait est un fait.

  12. Owistiti 21 juin 2013 at 12 h 36 min - Reply

    Merci pour le retour, je sais où je n’irai pas cet été ^^’

    • tunimaal 22 juin 2013 at 3 h 36 min - Reply

      De rien, au plaisir. En tout cas il reste énormément d’autres endroits à découvrir je pense :D

  13. Koharu 24 juin 2013 at 17 h 58 min - Reply

    Merci pour cet article! Au moins je sais qu’il faut éviter ce café^^ Par hasard, tu connaîtrai d’autre Butler Café sur Tokyo? J’adore les maids café (et compte bien m’y rendre) mais étant une fille les Butlers m’attirent aussi^^

    • tunimaal 27 juin 2013 at 10 h 35 min - Reply

      Il semblerait qu’il y en ait un à Ikebukuro, avec des serveurs japonais, dans un style plus mangas.

  14. Rizbleu 24 juin 2013 at 22 h 17 min - Reply

    Triste portrait, néanmoins félicitations pour ce travail d’investigation journalistique, c’est vraiment très professionnel. :D

    • tunimaal 27 juin 2013 at 10 h 37 min - Reply

      Merci pour tes encouragements ;-)

  15. Tom 25 juin 2013 at 8 h 48 min - Reply

    Lol quel courage d’y être resté, personnellement j’aurais tourné les talons au bout de deux minutes !

    • tunimaal 27 juin 2013 at 10 h 48 min - Reply

      On y est resté surtout parce qu’on avait une réservation et qu’ils avaient les coordonnées de l’un d’entre nous. Ils aiment bien harceler les gens au téléphone.

  16. F-G 25 juin 2013 at 11 h 24 min - Reply

    C’est vraiment dommage que les clients soient déçus car l’idée et le concepte est vraiment sympa !
    Et puis, les mecs ont bien les Maid Café, donc y a pas de raison que les filles ne puissent pas se taper des délire elles aussi dans ce genre d’endroit…
    Par contre, en tant que touriste je préférerais surement me faire servir par un japonais plutôt que par un caucasien…

    • tunimaal 27 juin 2013 at 10 h 38 min - Reply

      En faites il y en a d’autres qui sont avec des serveurs japonais. Celui-ci s’adresse plus aux japonaises voulant pratiquer leur anglais. Mais il faut avouer qu’il est à chier, pour rester très poli.

  17. Haydée 26 juin 2013 at 18 h 01 min - Reply

    Excellente ton histoire, bien que dur à avaler, surtout le morceau de fer …
    C’est donc un endroit où je ne mettrai pas les pieds !

    • tunimaal 27 juin 2013 at 10 h 42 min - Reply

      Oui le morceau de fer c’était dur dur hahA …

  18. fabrice 28 juin 2013 at 1 h 23 min - Reply

    J’aurais presque pu le rajouter dans mon dernier guide sur les arnaques:-)

    • tunimaal 30 juin 2013 at 16 h 09 min - Reply

      Oui c’est clair, lol ;-)

  19. Chloe 3 juillet 2013 at 14 h 47 min - Reply

    Et bien, je pense que leurs règles là interdisent aussi aux clients d’y entrer. Franchement à quoi bon s’ennuyer dans ce café pour payer cher et pour se faire surveiller comme si tu allais chiper les couverts ? Ce que je trouve totalement ridicule c’est que t’as pas le droit d’aller aux toilettes sans accompagnateur, on dirait qu’on revient à la maternelle !!!

    • tunimaal 3 juillet 2013 at 15 h 34 min - Reply

      Oui c’est effectivement ça, on a l’impression de retourner à la maternelle et que nous sommes de vulgaires voyous pour eux :D

  20. LuA73 7 juillet 2013 at 8 h 54 min - Reply

    lol! t’as pas été au bon!!! Moi j’ai fait celui de Ikebukuro Swallowtail (http://www.butlers-cafe.jp/) qui est avec des japonais et j’ai adoré! On avait été très bien reçu et le lieu est vraiment chouette!! Par contre là aussi faut compter 3000yens environ par personne. Mais c’était une bonne experience donc le prix m’a pas derangé!

    • tunimaal 8 juillet 2013 at 15 h 56 min - Reply

      Merci pour cette info. J’irais l’essayer dès que possible.

  21. kenette 8 juillet 2013 at 15 h 37 min - Reply

    J’en avais entendu parlé aussi sur un autre blog mais avec une tout autre impression plutôt dans les expériences insolites à faire au Japon (positive). Mais ton article ne donne ^pas envie !

    • tunimaal 8 juillet 2013 at 16 h 01 min - Reply

      J’avais vu aussi pas mal d’impressions positives, c’est pour cela que je voulais testé. Mais je suis vite tombé de haut, même très haut.

  22. grey 9 juillet 2013 at 9 h 37 min - Reply

    c’est vrai que sur cette photo on te sent dissimuler ton aigreur.

    • tunimaal 9 juillet 2013 at 10 h 46 min - Reply

      Oui c’est clair. Au moment de cette photo on avait déjà eu pas mal de soucis ;-)

  23. Kevin 23 juillet 2013 at 22 h 08 min - Reply

    Ces conditions sont vraiment inacceptables, c’est quand même indécent de faire payer aux personnes un service qui finalement n’est pas la, et de plus à un prix assez élevé. Je pense que je ne serai pas rester longtemps dans cet endroit !

    • tunimaal 25 juillet 2013 at 12 h 48 min - Reply

      Oui je te rejoins tout à fait sur ce que tu dis là ;-)

  24. Ieyasun 27 août 2013 at 15 h 54 min - Reply

    Bonjour,

    Tout d’abord bravo pour le blog, j’inaugure mon premier commentaire ^^

    J’ai envoyé ma candidature pour y travailler en novembre, ils ont l’air intéressés pour l’instant mais vu cet avis… je me dis que c’est dérangeant niveau salaire pour que je puisse vivre là bas

    n’avez vous pas d’autres adresses ou astuces pour trouver un job en restauration à tokyo ?

    j’ai une bonne expérience dans le domaine et parle bien anglais et japonais :)

    • tunimaal 29 octobre 2013 at 13 h 14 min - Reply

      Salut Leyasun,

      je ne sais pas si tu as trouvé du travail depuis, mais en général, pour la restauration, si tu es français tu peux juste aller postuler dans les restaurants français. Ils aiment bien avoir du personnel français, même si il ne parle pas japonais.

  25. Anthony 28 novembre 2013 at 18 h 17 min - Reply

    Hello Tunimaal,

    Déjà, un grand bravo pour ton blog ô combien interressant et la façon dont tu présentes les choses. Chapeau bas ! Je laisse un commentaire afin de savoir si ce genre d’endroit existe toujours et si tu as retentais l’expérience depuis lors ? Je vis actuellement à Londres et « me and the missus » allons faire un PVT dès le mois de janvier. Bien conscient que le fait de travailler ne soit pas la priorité, je voulais savoir si tu avais quelques tuyaux ou adresses pour ce genre de travail en restauration. Mon japonais est ultra basique. (Bonjour/merci/au revoir/merde). On risque de loueur un appartement avec Sakura house sur Tokyo pour un mois voire deux, je pense qu’il y a beaucoup à faire à Tokyo.
    Merci d’avance pour ton aide ! Et pardon si je te demande ce que déjà 20000 autres t’ont demandé ! ;)

    Bien cordialemment,
    Anthony

    • tunimaal 29 novembre 2013 at 5 h 28 min - Reply

      Hello Anthony,

      merci pour ton commentaire. Pour répondre à ta question, le travail il y en a au Japon et il y a plusieurs possibilités pour en trouver. Je travaille actuellement sur un guide complet pour la recherche d’emploi au Japon et j’espère être en mesure de le publier en décembre. Je pense qu’il répondra à toutes tes questions, ou presque, et que tu y trouveras beaucoup de bons plans et tuyaux.

      A plus

  26. Gyakuten-Saiban 11 mars 2014 at 9 h 41 min - Reply

    Salut Aala-san.
    Tu comptes rester plus d’1 an là-bas ?
    A part ça, tu m’as bien refroidi avec cet exemple de Butler Café, j’ignorai pas à quel point le service dont tu as décrit pouvait être merdique dans le bon sens du terme.

    • tunimaal 11 mars 2014 at 16 h 58 min - Reply

      Salut,

      oui je suis déjà là depuis 3 ans maintenant, et il se peut que je reste encore plus longtemps.

  27. Gyakuten-Saiban 12 mars 2014 at 15 h 27 min - Reply

    Tu aimes faire le tour du monde d’après ton profil. Tu es déjà rester aussi longtemps dans un autre pays ?
    La culture japonaise t’a tellement envouté que tu t’y attache chaque année qui passe ?

    Dans deux ans je partirai là-bas pour cause d’origine partielle en plus de la Chine, Laos, et de la Thaïlande.
    J’espère te rencontrer en une circonstance hasardeuse Aventurier-san.

    Si j’ai d’autres questions future je t’en ferai part.

    Bonne soirée vu le décalage.

    • tunimaal 13 mars 2014 at 17 h 31 min - Reply

      Pour moi un tour du monde ce n’est pas 1 semaine par pays, c’est à mon rythme. Cela fait plus de 4 ans que je suis partis, et j’ai déjà passé 6 mois en Australie ou 1 an au Canada (en y travaillant à chaque fois). Le Japon, ce n’est pas parce que le pays m’attire de plus en plus ou que j’en suis tombé amoureux, mais plus parce que c’est quand je suis arrivé ici que j’ai eu envie de changer mon mode de voyage et que j’ai décidé de préparer un tour du Japon à pied.

  28. Gyakuten-Saiban 18 mars 2014 at 14 h 55 min - Reply

    Tu m’impressionnes. J’espère te rencontrer dans deux ans ou avant quand je partirai. Même si les chances sont nulles.

    • tunimaal 18 mars 2014 at 15 h 30 min - Reply

      Au plaisir, on ne sait jamais ;-)

  29. Tenshi 15 avril 2014 at 13 h 56 min - Reply

    Aaah, j’avais lu mais pas encore commenté … Boooon si je joue la carte de la déception ca donnerait « naaaaaaaaaaaaaan pourquoiiiiiii, je voulais un butler café sympa à la Kuroshitsuji en mode classe quoi » mais je vais me contenter d’intérioriser lol
    Je suis quand même déçue pcq ca aurait pu être assez agréable quand on voit les photos :(
    Mais grâce aux commentaires, j’ai vu qu’il y avait le Swallowtail , mais j’ai peur d’être un peu perdue sans parler jap :(

    • tunimaal 1 juin 2014 at 16 h 58 min - Reply

      Oui, va au Swallowtail, il a l’air BIEN meilleur héhé :D

Leave A Response »