Ameyoko, le marché coloré à Ueno

Aala 14 mars 2015 2
Ameyoko, le marché coloré à Ueno

Envie d’évasion, d’un peu de folie et de beaucoup de couleurs, le marché d’Ameyoko (alias Ameyayokocho) est définitivement fait pour vous. Voici donc ce marché très particulier en plein cœur de Tokyo.

Souvent, lorsque l’on me demande quel est mon quartier favori au sein de Tokyo, il y en quelques uns qui font surface immédiatement dans mon esprit, comme par exemple Yanaka Ginza, Tsukishima ou bien encore Shimokitazawa. Et un de ceux qui font immédiatement « POP » il y a bien sûr Ameyayokocho, ou Ameyoko pour les intimes.

Ameyayokocho? Ameyoko? Kezako?

Une rue, des ruelles, le long des rails de trains, sous les rails elles mêmes, en plein cœur de la ville de Tokyo, c’est là qu’à la fin de la seconde guerre mondiale fît son apparition l’un des plus célèbres marchés noirs de la ville.

Entre paysans venant y vendre des denrées de premières nécessités, des magasins de confiseries en tout genre et quelques vendeurs de surplus de l’armée américaine, est né ce quartier qui, aujourd’hui encore, garde un charme unique en soit.

Quant à son nom, deux légendes circulent quant à son origine, à vous de choisir l’histoire qui vous conviendra le mieux:

– « Ame » (アメ) viendrait du diminutif « Amerika » (アメリカ), du fait que beaucoup de surplus de l’armée américaine étaient vendus sur place à l’époque.

– « Ame » (アメ) viendrait du terme « bonbon » en japonais, qui se dit de la sorte, et du fait que beaucoup de boutiques de confiseries étaient présente sur place.

Ameya Yokocho (アメヤ横丁) pourrait ainsi signifier « l’allée des magasins de bonbons », « YA » faisant référence au kanji « 屋 » voulant dire « magasin » et « Yokocho -横丁 » signifiant « allée ».

Quoi qu’il en soit, pour beaucoup, aujourd’hui cette allée s’appelle Ameyoko (アメ横) car le nom est plus court et plus simple à prononcer.

Ameyoko, plongée dans un univers coloré

Les marchés japonais sont réputés pour être moins « vivant » que dans certains pays, entre des étales parfaitement organisés et une ambiance des plus calme, on en aurait presque l’impression d’entrer un lieu où il ne faut pas faire de bruit, observer, acheter et partir. Mais ceci n’est qu’une impression, notamment dans le cas d’Ameyayokocho.

Dans cette rue, qui longe les lignes de trains (et notamment celles de la Yamanote Line) entre les stations d’Ueno et Okachimachi, qui commence au niveau du Yodobashi Camera et finit au niveau du flambant neuf Uniqlo, la vie semble y être bien présente, entre des couleurs chaudes et vivaces et des vendeurs qui harangue littéralement les clients à coup de slogans plus ou moins trompeurs.

Si vous aimez les ambiances chaleureuses, dynamiques, bruyantes, colorées, parfumées et avec des étales sans dessus-dessous, ou des prix bien bas, ce lieu est définitivement fait pour vous. Vous serez assuré d’y trouver votre bonheur, pour sûr.

Que trouve-t-on sur place?

Essentiellement des boutiques, ouvertes tous les jours entre 10H00 et 19H00 (environ), par dizaines et vendant de l’alimentaire, du textile, des souvenirs du Japon, des gadgets et accessoires en tout genre, des fruits et légumes, du poissons, des parfums, des articles de sports, …

A Ameyoko, beaucoup de choses sont disponibles et vous y trouverez certainement votre bonheur, surtout que les prix y est généralement moins élevé qu’ailleurs, ce qui fera le bonheur de ceux recherchant un « Japon pas cher » ou de ceux ne voulant tout simplement pas exploser leur budget de voyage. Vous pourrez y manger à des tarifs plus qu’abordables, vous habiller pour peu cher et avec de la qualité, … Mais vous pourrez aussi tomber sur de la contrefaçon (notamment au niveau des parfums).

Une des grandes spécialités d’Ameyoko reste ces vendeurs, debout sur un tabouret, qui hurlent à en perdre la raison qu’il faut venir acheter chez eux maintenant, car demain ils ferment définitivement. Oui, enfin, cela fait des années qu’ils disent la même chose et qu’ils sont toujours ouvert à vendre la bonne affaire du siècle. Encore un des nombreux charmes de ce marché. A Ameyayokocho la publicité mensongère semble ne pas être un réel problème.

Ce que j’aime beaucoup acheter là-bas ce sont ces tranches de fruits frais sur une baguette en bois (pastèque, melon, ananas, fraises, …), que je savoure durant l’été, ou bien encore les produits étrangers vendus bien moins chers, les kit kat japonais qui sont disponible dans plusieurs magasins sur place, ou encore un bon poulet rôti (halal pour les intéressés). Il y a tellement de choix sur place que j’y passe des heures à chaque fois.

L’une des meilleurs périodes pour aller là-bas reste les quelques semaines avant Noël, où la rue est prise d’assaut par des japonais en quête de bonnes affaires avant la fin de l’année.

Pour vous rendre sur place, en utilisant les transports en communs à Tokyo, descendez à la station Ueno et empruntez la sortie centrale, Ameyoko se trouvera en face de vous, à côté du magasin Yamashiroya.

Si vous êtes à Tokyo, un tour à Ameyayokocho, ou Ameyoko pour les intimes, s’avère être un incontournable, pour découvrir une autre facette de la capitale. Et préparez-vous à sortir votre appareil photo une fois sur place.

2 Comments »

  1. Roland Bonnet 14 mars 2015 at 17 h 39 min - Reply

    Tout à fait d’accord, ce marché est extra.

    • tunimaal 31 mai 2015 at 11 h 00 min - Reply

      A chaque fois j’y reste des heures 😀

Leave A Response »